Assurance : Les primes émises en repli

Assurance : Les primes émises en repli

Elles ont baissé de 8,6% au mois de février

Une contre-performance de l’activité d’assurance a été constatée au mois de février. Le rythme de progression s’est nettement décéléré au deuxième mois de l’année. Une régression qui s’explique par le déclin des assurances vie et capitalisation. Il s’agit en gros de la tendance relevée par l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) dans ses statistiques du mois de février. On relève ainsi un total de primes émises de 3,5 milliards de dirhams, en baisse de 8,6% par rapport à la même période de l’année précédente.

La branche vie et capitalisation a réalisé des émissions de l’ordre de 1,53 milliard de dirhams, en régression de 21,9% comparé au mois de février 2019. Les primes d’épargne, qui se sont chiffrées à 1,15 milliard de dirhams, ont reculé de 27,9% sur la même période. L’ACAPS relève par ailleurs une baisse de 17,4% des primes décès qui ont basculé en une année de 318,4 millions de dirhams, à 263,2 millions de dirhams à fin février 2020. Les contrats à capital variable (UC) ont atteint un pic de 148,8% au deuxième mois de l’année grimpant ainsi à 118,4 millions de dirhams contre 47,6 millions de dirhams une année auparavant. Il est à souligner que la ventilation des primes émises «vie et capitalisation» fait ressortir une prédominance des particuliers (78%) au moment où les entreprises en détiennent 22% des parts.

La structure est inversée lorsqu’il s’agit des primes émises non vie. La part des entreprises s’élève dans ce sens à 58% contre 42% pour les particuliers. Notons que la branche de l’assurance «non-vie» a émis durant les deux premiers mois de l’année des primes de l’ordre de 1,97 milliard de dirhams, en amélioration de 5,4% par rapport à l’exercice précédent. Hormis les primes automobiles et transport, l’ensemble des composantes de cette branche ont vu leurs émissions reculer au mois de février. L’ACAPS fait ressortir dans ses statistiques des primes d’assurance automobile de l’ordre de 1,04 milliards de dirhams, en progression de 9,6%. Ainsi, les primes «responsabilité civile automobile» ont atteint les 871,1 millions de dirhams, en hausse de 4,5%.

Les primes «transport» ont atteint, pour leur part, les 57,1 millions de dirhams, en appréciation de 16%. En revanche, les primes des accidents corporels se sont chiffrées à 438 millions de dirhams, en baisse de 3%, dont 380,3 millions de dirhams de primes maladie (-2,8%). Les primes d’assurance incendie ont reculé de 41,4% au mois de février passant en une année de 109,2 millions de dirhams à 64 millions de dirhams. Les primes de risques techniques ont également fléchi. Avec des émissions de 17 millions de dirhams, ces primes ont régressé de 14,9%. La baisse a également concerné les acceptation non-vie et l’assistance-crédit-caution dont les primes ont baissé respectivement de 25,8% et 6,7%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *