Assurances : Plus de 28 milliards DH de primes au premier semestre

Assurances : Plus de 28 milliards DH de primes au premier semestre

Elles se sont améliorées de 10,9%

Une performance avérée du secteur des assurances aux six premiers mois de l’année. Les indicateurs de l’activité continuent de culminer d’un trimestre à l’autre. On note une progression à deux chiffres de l’ensemble des agrégats au premier semestre de l’année. Les primes émises ont atteint en cette période un cumul de l’ordre de 28,16 milliards de dirhams en hausse de 10,9% comparé à la même période de l’année.

Ces primes restent dominées par l’activité non vie captant ainsi une part de 56% du total des émissions. Les primes non vie se sont ainsi établies à 15,86 milliards de dirhams au titre des six premiers mois de l’année en amélioration de 8,4% par rapport à la même période de l’année précédente. Les primes vie se sont chiffrées sur ladite période à 12,3 milliards de dirhams marquant ainsi un accroissement de 14,2% en glissement annuel. L’évolution trimestrielle de l’activité assurancielle fait ressortir une nette progression des primes émises au titre du deuxième trimestre de l’année. Un chiffre de 13,45 milliards de dirhams a été réalisé entre mars et juin 2021 en amélioration de 27,3% comparé au même trimestre de l’année précédente. A cet effet, les primes vie émises au deuxième trimestre de l’année se sont élevées à 7,28 milliards de dirhams se consolidant ainsi de 35,5% comparé au deuxième trimestre de l’exercice 2020.

Les primes non vie réalisées au deuxième quart de l’année s’élèvent quant à elles à 6,16 milliards de dirhams grimpant ainsi de 18,7% comparé à la même période de l’année précédente. S’agissant des prestations et frais payés, elles se sont élevées à 8,68 milliards de dirhams au deuxième trimestre de l’année marquant ainsi une hausse de 63,6% par rapport à la même période de l’année précédente. Ainsi, les prestations et frais payés au niveau de l’activité vie se sont consolidés de 73,7% aux deuxième trimestres de l’année atteignant à fin juin les 4,85 milliards de dirhams. Au niveau de l’activité non vie, les prestations et frais payés se sont chiffrés à 3,82 milliards de dirhams en progression de 52,4% comparé à une année plus tôt. Pour ce qui est des frais d’acquisition, ils affichent au deuxième trimestre un accroissement de l’ordre de 17,6% culminant ainsi à 1,01 milliard de dirhams, dont 233,6 millions de dirhams réalisés au niveau de l’activité vie (+9,5%) et 782,6 millions de dirhams au niveau de l’activité non vie (+20,3%). Pour ce qui est des frais de gestion, ils se sont chiffrés à 1,29 milliard de dirhams en hausse de 41% comparé à la même période de l’année passée. Si l’on établit un focus sur l’activité technique et financière des entreprises d’assurances et de réassurance au mois de juin, on relève des primes cumulées de l’ordre de 28,5 milliards de dirhams en amélioration de 12,4% constitué à hauteur de 12,83 milliards de dirhams de primes vie (+19,2%) et de 15,71 milliards de dirhams (+7,4%). S’agissant de la structure des primes, l’épargne-supports dirhams arrive en tête avec des primes de l’ordre de 10 milliards de dirhams en hausse de 17,2% en glissement annuel.

L’assurance automobile arrive en deuxième position générant des primes de l’ordre de 7,27 milliards de dirhams (+11%). Les primes d’accidents corporels ont atteint un cumul de 2,41 milliards de dirhams. Les primes de décès se sont élevées sur ladite période à 1,75 milliards de dirhams. Les primes incendies atteignent quant à elle une valeur de 1,33 milliards de dirhams contre 1,027 milliard de dirhams pour l’épargne et support (UC).

S’agissant des assistance-crédit-caution, elles ont vu leur primes atteindre les 996,4 millions de dirhams au moment où celles des acceptations non-vie se sont établies à 425,1 millions de dirhams. La ventilation positive relevée au premier semestre de l’année confirme la solidité du secteur qui a fait preuve d’une grande résilience dans un contexte économique difficile suite à la propagation de la pandémie de la Covid-19. Le secteur a réalisé en 2020 un chiffre de 45,1 milliards de dirhams en amélioration de 1%. Une évolution tirée également par l’entrée en vigueur du régime obligatoire de couverture des conséquences d’événements catastrophiques ayant généré pour le régime assurantiel des primes de l’ordre de 476,7 millions de dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *