Au titre du mois de janvier 2021 : L’activité portuaire en baisse de plus de 7%

Au titre du mois de janvier 2021 : L’activité portuaire en baisse de plus de 7%

A fin janvier 2021, le trafic transitant par les ports gérés par l’ANP marque une régression de 7,7% par rapport à la même période de l’année 2020, générant un volume global de 7,5 millions de tonnes.

Environ 5,7 millions de tonnes ont transité par trois ports, à savoir Mohammedia, Casablanca et Jorf Lasfar, ce qui représente 76,1% du trafic.

Jorf Lasfar conserve sa première place

Dans le détail, le port de Jorf Lasfar s’affiche en première place avec une quote-part de 40,1% du trafic global enregistrant 3 millions de tonnes à fin janvier 2021. Comparativement à la même période de l’année précédente, ce port a comptabilisé un recul de 16,1%, attribué principalement à la diminution des exportations des engrais (-11,6%), des importations des céréales (-42%), du soufre (-4,5%) et du charbon (-43,5%).
Le port de Casablanca a assuré le transit de 2,3 MT à fin janvier 2021, soit une baisse de 5% par rapport à la même période de l’année précédente. «Cette variation est due, d’une part, à l’augmentation des importations des céréales (+17,4%), du sucre (+22,1%) et d’autre part à la baisse des exportations des conteneurs (-5,5%) et des phosphates (-30,6%)», relève l’ANP. Ce port représente environ 30,9% du trafic global. Les ports de Safi ont enregistré un volume de 905.864 tonnes, soit une croissance de 132% par rapport à la même période en 2020, due notamment au fort rebond des importations du charbon avec un volume de 384.361 tonnes, contre 31.500 tonnes au premier mois de l’année 2020.
Pour ce qui est du port de Mohammedia, il a enregistré un volume de 384.348 tonnes.

L’activité de ce port a marqué une baisse de 26,1% comparé au premier mois de l’année 2020.
Concernant l’activité du port d’Agadir à fin janvier 2021, elle s’élève à un volume de 508.523 de tonnes comptabilisant une baisse de 25,5%, due essentiellement à la régression des importations des céréales (-59,8%) et des exportations du clinker (-31,7%), indique l’ANP ajoutant par ailleurs que le trafic des agrumes et primeurs est en hausse de 6,3%. Du côté du port de Nador, on notera une baisse de 18,9% de l’activité au premier mois de l’année 2021.
Le volume du trafic au niveau de ce port a atteint 204.898 tonnes sur cette même période. «Cette variation s’explique d’une part par le recul du trafic TIR (-29,6%) et d’autre part par la forte baisse des importations du charbon (-64,8%)», relève la même source.
S’agissant du port de Laâyoune, on compte un volume de trafic qui atteint 123.295 tonnes à fin janvier 2021. L’activité au niveau de ce port est en diminution de 35,4% par rapport à la même période de l’année dernière.

Activité des conteneurs

Les conteneurs se chiffrent à 114.166 EVP durant le premier mois de l’année 2021, soit une légère croissance de 0,8%. «En tonnage, le trafic des conteneurs a marqué une baisse 1,6%, avec un volume de 1,1 million de tonnes», indique l’ANP. Par nature de flux, les exportations, ils ont enregistré un recul de 4% avec un volume de 48.288 EVP.
Les conteneurs vides à l’export ont affiché, quant à eux, un volume de 30.804 EVP (-2,1%), représentant ainsi 63,8% du trafic global des conteneurs à l’export, relève la même source. On notera que les importations s’élèvent à 48.286 EVP, en progression de 5% comparativement au premier mois de l’année 2020. Le cabotage a pour sa part connu une croissance de 3,2%, en s’établissant à 17.592 EVP, indique l’Agence nationale des ports.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *