Au titre du mois de novembre 2020 : L’activité portuaire grimpe à plus de 17%

Au titre du mois de novembre 2020 : L’activité portuaire grimpe à plus de 17%

Le port d’Agadir a enregistré un volume de 5,5 millions de tonnes. Son activité à fin novembre 2020 a été marquée par une hausse de 19,6%, due essentiellement à la progression des importations des céréales (+40,9%) et des exportations du clinker (+52%).

Le trafic portuaire réalise une progression remarquée à l’approche de la fin de l’année en cours. Selon l’Agence nationale des ports (ANP), l’activité portuaire est en hausse de 17,8% durant le seul mois de novembre 2020 par rapport à la même période de l’année passée, se chiffrant ainsi à 7,3 millions de tonnes (MT). Parallèlement, le trafic transitant par les ports (gérés par l’ANP) a atteint durant les onze premiers mois de l’année 2020 un volume global de 84,7 millions de tonnes, soit en hausse de 5,3% (en glissement annuel).

Les détails.

Trois ports concentrent 77% du trafic

Les ports de Mohammedia, Casablanca et Jorf Lasfar ont assuré le transit de 66 millions de tonnes représentant 77,8% du trafic des ports (gérés par l’ANP). «Chiffré à 34,2 millions de tonnes à fin novembre 2020, le port de Jorf Lasfar confirme sa première place avec une quote-part de 40,4% du trafic global», indique la même source expliquant que par rapport à la même période de l’année précédente, ce port a enregistré une croissance de 5,5%, attribuée principalement au fort rebond des exportations des engrais (+31,3%), des importations des céréales (+30%), du soufre (+16,8%), de l’acide sulfurique (+33%) et de l’ammoniac (+16,9%). De son côté, le port de Casablanca a assuré le transit de 27,6 MT à fin novembre 2020, soit une légère hausse de 1,2% par rapport à la même période de l’année précédente. Il représente environ 32,6% du trafic global. L’évolution constatée est due d’une part à la hausse des importations des céréales (+29,1%), du sucre (+15,5%) et d’autre part à la baisse des importations des conteneurs (-4,8%) et des exportations du sel (- 75,3%). Quant aux ports de Safi, on notera un volume d’environ 8,1 MT, soit une progression de 34,8% comparativement à fin novembre 2019 résultant notamment du fort rebond des importations du charbon (+ 393%), des céréales (113,2%) et des exportations des phosphates (+104,9%) et du gypse (+28,2%). Pour ce qui est du port de Mohammedia, il totalise un volume de 4,1 MT. «L’activité de ce port a marqué une régression de 13,8% par rapport aux onze premiers mois de l’année 2019. Cette variation est due principalement à la baisse du trafic du gasoil (- 20,5%)», relève-t-on. Plus au Sud, le port d’Agadir a pour sa part enregistré un volume de 5,5 millions de tonnes. Il en ressort que l’activité de ce port, à fin novembre 2020, a été marquée par une hausse de 19,6%, due essentiellement à la progression des importations des céréales (+40,9%) et des exportations du clinker (+52%). Le trafic des agrumes et primeurs a, en revanche, connu une baisse de 13,1%, précise-t-on.
Concernant le port de Nador, il a comptabilisé un volume d’environ 2,9 millions de tonnes enregistrées à fin novembre 2020, l’activité de ce port a connu une légère baisse de 1,5%. Cette évolution est imputable d’une part à la baisse des exportations de la barytine (-61,8%) et d’autre part à la hausse des importations des céréales (+144,6%). En ce qui concerne le port de Laayoune, celui-ci a enregistré un volume de 1,6 million de tonnes à fin novembre 2020.
Il s’avère que le trafic de ce port est en baisse de 7,6% par rapport à la même période de l’année 2019 due à la baisse des exportations du phosphate (- 5,6%), du sable (-13,2%) et des importations du gasoil (-9,4%).

Conteneurs : Trafic en recul de 4,3% à fin novembre

L’activité des conteneurs s’élève à 1.115.882 équivalent vingt pieds (EVP) au cours des onze premiers mois de l’année 2020, soit une baisse de 4,3%. Par tonne, le trafic des conteneurs a marqué aussi un fléchissement de 3,6%, avec un volume de 10,9 millions de tonnes. Par nature de flux, on notera que les exportations ont enregistré une baisse de 4,2% avec un volume de 464.094 EVP. Dans le même sens, les conteneurs vides à l’export ont atteint un volume de 286.961 EVP (-9,6%), ce qui représente ainsi 61,8% du trafic global des conteneurs à l’export. Les importations affichent pour leur part 468.612 EVP, en recul de 5,7% comparé aux onze premiers mois de l’année 2019.

Céréales : Dynamique enregistrée à l’import

Au titre des onze premiers mois de l’année 2020, les importations des céréales sont de 8,8 millions de tonnes comptabilisant ainsi une forte hausse (37,2%) par rapport à la même période de l’année précédente. Il en ressort une forte concentration de cette activité au port de Casablanca avec 5,1 millions de tonnes, représentant environ 57,4% du trafic global des céréales et une croissance globale des importations en cette denrée dans l’ensemble des ports, à savoir Jorf lasfar (+30%), Casablanca (+29,1%), Agadir (+40,9%), Nador (+144,6%) et Safi (+113,2%). Pour ce qui est du trafic des phosphates et dérivés, il s’élève à fin novembre 2020 à un volume d’environ 33,2 millions de tonnes, enregistrant une hausse de 12,6%. Cette hausse est due principalement à la dynamique des exportations des engrais (+29,3%) et du phosphate (+4%) et des importations du soufre (+12%), de l’ammoniac (+16,9%) et de l’acide sulfurique (+33%).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *