Auto-entrepreneuriat : Bientôt des actions qualitatives à l’égard des jeunes porteurs de projets

Auto-entrepreneuriat : Bientôt des actions qualitatives à l’égard  des jeunes porteurs de projets

L’instauration du Statut de l’autoentrepreneur avait pour finalité d’assainir le circuit en intégrant le secteur informel à travers une forme juridique simple sans coût.

L’auto-entrepreneuriat est l’un des premiers dossiers sur lesquels se penche Younes Sekkouri. Le ministre de l’inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, a tenu à ce sujet une réunion de travail avec Amine Benjelloun Touimi, directeur général du Groupe Barid Al Maghrib, et Ibrahim Arjdal, directeur général de Maroc PME, en présence du secrétaire général du ministère (Département emploi) et de hauts responsables de la DGI. Cette séance, tenue vendredi dernier, a été une occasion pour examiner les moyens de développer le statut de l’auto-entrepreneur. L’engagement étant de tracer un plan de travail en vue de consolider les acquis, de dépasser les éventuelles insuffisances ainsi que de se projeter dans l’avenir avec des actions qualitatives à l’égard des jeunes auto-entrepreneurs à travers une forte adhésion de toutes les parties prenantes.

L’échange a ainsi porté sur les pistes d’amélioration des mécanismes de communication autour du statut de l’auto-entrepreneur et de ses avantages ainsi que sur les éventuelles modalités à engager pour faire bénéficier l’auto-entrepreneur des différentes mesures prévues dans le programme gouvernemental. M. Sekkouri a aussi mis l’accent sur la question de la production des cartes et le traitement des dossiers. A cet égard, M. Arjdal a fait part du déblocage de cette question. Il est à rappeler que l’instauration du Statut de l’autoentrepreneur avait pour finalité d’assainir le circuit en intégrant le secteur informel à travers une forme juridique simple sans coût. Cette vision est également venue promouvoir la culture entrepreneuriale particulièrement auprès des jeunes porteurs de projets.
Notons que le développement du Statut de l’autoentrepreneur intervient après six ans du lancement du registre.

Au total, quelque 445.000 personnes ont déposé, à ce jour, leurs dossiers tandis que 340.000 ont vu les leurs validés et de facto ont pu exercer. Il est à préciser que l’auto-entrepreneur peut exercer son activité avant la délivrance de sa carte, à travers l’attestation d’inscription téléchargeable sur son espace personnel. Les inscriptions peuvent se faire chez 5.460 agences partenaires à travers le Royaume y compris le réseau bancaire. De même, la plateforme du registre national des auto-entrepreneurs est complètement digitalisée et permet aux auto-entrepreneurs d’avoir accès à plusieurs services dont le paiement des impôts.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *