Economie

Automobile : Fiat a la reconquête du haut de gamme

Tous les vieux passionnés des voitures de luxe vous le diront. Les Appia, Aurelia, Fulvia et surtout Flaminia furent entre les années 50 et 70 parmi celles les plus désirées au monde. Aujourd’hui, avec le lancement de la Lancia Thesis, Fiat tente de renouer avec le succès sur le segment haut de gamme. Certains ont cru que c’était une boutade. Mais il n’en est rien.
Selon le constructeur italien, « la Lancia Thesis est l’interprétation automobile de l’art de vivre italien si envié dans le monde entier. Cette quête de respectabilité et le souci de Fiat de proposer sur le marché un produit personnalisé mais riche et achevé justifient, toujours selon le constructeur, une commercialisation différée de près de 6 mois et la mise en place d’une garantie pièces et main, d’oeuvre de trois ans ou 100.000 km.
Le lancement de la Lancia Thesis intervient au moment où la marque italienne accuse un recul spectaculaire de ses ventes sur le marché européen. Son image a essuyé un sérieux revers. Mais cela n’empêche pas pour autant le groupe Fiat de s’attaque, comme il l’avait annoncé, à la reconquête du marché des voitures de luxe.
La Lancia Thesis sera commercialisée sur le marché européen à partir 26 septembre ( les prix vont de 36.900 à 46.900 euros).
Plusieurs revues spécialisées de l’automobile la présentent comme étant la remplaçante de la terne Kappa. Et d’ajouter qu’avec ce modèle, Fiat souhaite ressusciter la marque quasiment moribonde en faisant référence au passé glorieux de la marque. Et ce n’est pas un hasard si l’état-major du groupe a retenu le célèbre architecte Renzo Piano et le couturier Giorgio Armani et Lucas di Montezemolo, Président de Ferrari, pour assurer la campagne de lancement publicitaire de ce nouveau modèle. Selon ses concepteurs, cette campagne met surtout en avant les valeurs du design, du raffinement et de l’innovation technologique rassemblées sur la Thesis.
«Avec ses 4,89m et ses quatre moteurs au choix (2l de 170 chevaux, 2l turbo de 185 ch, 3l V6 de 215 ch et diesel 2.4l JTD de 150 ch), la nouvelle Lancia vient chasser sur un terrain élitiste ou règnent les Audi A6, Mercedes Classe E, BMW Serie 5 mais aussi les Jaguar Type S». Du moins si l’on en juge par les commentaires de la presse automobile en Europe.
Selon certaines publications, «il s’agit d’un challenge difficile pour un constructeur à l’image floue et qui ne peut capitaliser sur les carrières mitigées de Thema et Kappa».
Une chose est sûre : à l’instar d’Alfa Romeo, Fiat entend recosntruire entièrement une gamme Lancia. Plusieurs nouveautés sont prévues : la nouvelle petite Ipsilon et la Lybra restylée.

Articles similaires

EconomieLifestyle

Niché au coeur d’Errachidia : Le Kenzi Rissani Hotel rouvre ses portes

Le Kenzi Rissani Hotel vient d’annoncer sa réouverture après rénovation complète.

EconomieUne

Partenaire et membre du comité d’organisation : Lydec présente en force au Salon Préventica

Depuis quelques années déjà, l’entreprise s’est engagée dans un projet de transformation...

EconomieUne

Collectivités territoriales : Un excédent de 5,6 milliards de dirhams au mois d’avril

Les recettes ordinaires des collectivités territoriales se sont établies à 13,6 milliards...

Economie

Secteur de la construction : L’importance de la révolution numérique soulignée lors du BIM Day

Franc succès pour le BIM Day. Cet événement tenu récemment à Rabat...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus