Autoroute Casablanca– Berrechid / ADM : 40 MDH pour une nouvelle génération de gares de péage

Autoroute Casablanca– Berrechid / ADM : 40 MDH pour une nouvelle génération  de gares de péage

C’est désormais chose faite. Il y aura moins de gares d’arrêt entre la ville de départ et la ville de destination pour les usagers des axes autoroutiers reliant Casablanca, Marrakech, Agadir et Beni Mellal et plus de sécurité, de fluidité et de confort dans les trajets.


En effet, dans le cadre de sa stratégie globale visant à renforcer en continu la sécurité, la fluidité et le confort aux usagers de l’autoroute, la Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) vient de déployer une nouvelle génération de gares dotées d’un nouveau système de péage au niveau de l’autoroute Casablanca-Berrechid.
Représentant une partie intégrante du grand chantier d’élargissement à 2×3 voies de l’autoroute Casablanca-Berrechid et de l’autoroute de contournement de Casablanca, le projet de réaménagement de la gare de péage au niveau de l’autoroute Casablanca-Berrechid représente un défi en termes de construction et de complexité technique que la Société a réussi à relever avec succès, malgré les contraintes liées à la crise sanitaire que le pays subit en ce moment. Les travaux relatifs à ce chantier ont consisté en la suppression de deux gares de péage, l’une située à Berrechid Sud au point kilométrique 34 (PK 34) de l’axe autoroutier Casablanca-Agadir et l’autre à Berrechid Est au PK 5 de l’axe autoroutier Berrechid-Béni-Mellal. Cette suppression a permis la création de deux nouvelles gares de péage, la première au niveau de la bretelle d’entrée de Berrechid Nord et la deuxième au niveau de l’échangeur de Berrechid Sud.

Plaçant la sécurité et le confort de ses clients-usagers au cœur de sa stratégie, ADM a également initié un vaste programme de transformation visant à industrialiser l’exploitation de son réseau autoroutier orientée vers une meilleure satisfaction du client et permettant ainsi de hisser davantage le niveau de service sur le réseau autoroutier aux standards des meilleurs concessionnaires internationaux. Dans ce cadre, il a été décidé de revoir le système de péage entre Casablanca et Berrechid en passant au système de péage fermé au lieu du système de péage ouvert actuel.
A noter que l’autoroute Casablanca-Berrechid constitue le premier tronçon de l’autoroute Casablanca-Agadir, et Casablanca-Beni Mellal, c’est un point de transit de tout le flux nord-sud du Royaume, elle relie également la capitale économique du pays à l’aéroport international Mohammed V.

Préalablement au projet de réaménagement, les axes Casablanca-Agadir et Casablanca-Beni Mellal étaient exploités en mode de péage mixte entre ouvert et fermé.
Cette configuration a été revue en généralisant le système fermé sur les axes précités. Concernant l’axe Casablanca-Agadir, les usagers venant de la capitale économique vers Agadir ne s’arrêteront qu’une seule fois à la gare de Berrechid Nord située au PK21 pour prendre leur ticket ou passer sans s’arrêter pour ceux qui disposent d’un Pass Jawaz. Dans le sens inverse, les clients ne s’arrêteront là encore qu’une seule fois à la gare de Nouaceur située au PK15.


Idem pour l’axe Casablanca-Béni Mellal. Les clients s’arrêteront une seule fois à la même gare (PK21). Ceux venant de Beni Mellal vers Casablanca ne s’arrêteront également qu’une seule fois à la gare de Nouaceur au PK15 pour s’acquitter du péage ou utiliser le Pass Jawaz.
Grâce à son expertise reconnue dans la gestion et la maîtrise des chantiers complexes, ADM, à travers sa filiale d’expertise technique ADM Projet, a réussi à réaliser ce chantier dans un délai record de 5 mois tout en réduisant au maximum la gêne sur la circulation, et ce, malgré un trafic atteignant les 70.000 véhicules/jour en moyenne.
«La fierté d’ADM de présenter aujourd’hui ce projet de grande envergure réside aussi dans le fait qu’il soit intégralement réalisé par des opérateurs nationaux, avec un investissement global de 40 millions DH», affirme Omar Sikkal, directeur général de la filiale d’expertise technique d’ADM.
Par ailleurs, le projet d’élargissement à 2*3 voies de l’autoroute Casablanca-Berrechid est sur la bonne voie. Il représente l’un des chantiers d’aménagement les plus importants et complexes gérés actuellement par ADM. Réalisé pour un budget global estimé à 1,7 milliard DH, ce projet met en lumière l’importance du trafic drainé par cet axe ainsi que le caractère sensible et stratégique des infrastructures vitales desservies par ce tronçon autoroutier.

Après l’achèvement de la première phase de ce projet qui a démarré en 2016, ayant mobilisé un budget d’environ 400 millions de dirhams, financé par Autoroutes du Maroc et réalisé intégralement par des entreprises marocaines du BTP, les travaux de la deuxième phase de ce grand projet ont été lancés en janvier 2020.
Il est à rappeler que cette seconde phase du projet concerne des sections autoroutières à fort trafic desservant des infrastructures vitales et nécessitant le maintien de la circulation dans les deux sens de circulation. De ce fait et dans le but d’assurer une meilleure efficacité dans la réalisation des travaux, cette phase a été scindée en 2 lots. Le Lot 3 concerne l’échangeur de Sidi Maarouf à la gare de péage de Bouskoura (15,3 km) et le lot 4 concerne le tronçon allant de la gare de péage de Bouskoura au nœud autoroutier de Berrechid (10,7 km).

A préciser que le premier lot, cofinancé entre ADM et un bailleur de fonds étranger, est en cours d’attribution. Pour ce qui est de la réalisation du second lot, totalement financée par les fonds propres d’ADM, elle a été confiée à une entreprise marocaine de travaux publics. Notons dans ce sens, qu’au 12 octobre 2020, l’avancement des travaux de ce deuxième lot a atteint 68%, en avance de 94% par rapport à la planification initiale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *