Autoroutes du Maroc : Hausse de 4% du chiffre d’affaires lié à l’investissement à fin mars

Autoroutes du Maroc :  Hausse de 4% du chiffre d’affaires lié  à l’investissement à fin mars

L’opérateur autoroutier voit au premier trimestre de l’année ses agrégats en amélioration. On note dans ce sens un chiffre d’affaires consolidé de l’ordre de 897 millions de dirhams à fin mars, en légère augmentation par rapport à la même période de l’année passée.

ADM explique cette ventilation positive par l’amélioration de 4% du chiffre d’affaires lié à l’investissement avec l’avancement des chantiers de construction. De même, la reprise progressive et soutenue du niveau du trafic sur le réseau autoroutier depuis la levée du confinement a eu un impact positif sur le chiffre d’affaires d’exploitation. A cet effet, la recette péage générée à fin mars marque une progression de 4% par rapport au quatrième trimestre 2020. Elle s’inscrit en revanche en baisse de 1,4% en glissement annuel. Sur le plan social, le chiffre d’affaires d’ADM a atteint 710 millions de dirhams contre 715 millions de dirhams réalisé au premier trimestre de l’année 2020. Pour ce qui est des investissements, ils se sont consolidés de 4% au titre des trois premiers mois de l’année atteignant à fin mars une valeur de l’ordre de 187 millions de dirhams. Ces investissements ont porté essentiellement sur les travaux de triplement des tronçons de Casablanca-Berrechid, le contournement de Casablanca et les projets d’automatisation. Se référant à ADM, le bilan social affiche à son actif un cumul d’investissement (net d’amortissement, de 68,11 milliards de dirhams.

ADM a par ailleurs vu ses dettes consolidées stables à fin mars. L’encours a atteint au premier trimestre de l’année en cours 38,04 milliards de dirhams contre 37,87 milliards de dirhams une année auparavant. Sur le plan social, les dettes se chiffrent à 40,04 milliards de dirhams contre 39,81 milliards de dirhams enregistrés au même trimestre de l’année précédente. Il est à noter qu’ADM a poursuivi ses efforts de renforcement des conditions de sécurité sur son réseau ainsi que sur l’enrichissement de l’offre de services dédiés aux usagers de l’autoroute. A cet effet, l’opérateur a réalisé durant les trois premiers mois de l’année plusieurs infrastructures modernes. Citons dans ce sens la salle de contrôle nouvelle génération au sein du nouveau Centre Info Trafic de ADM, dotée d’équipements «high tech» pour sécuriser, fluidifier et contrôler le trafic sur l’ensemble du réseau autoroutier national 24/7.

ADM a également ouvert deux nouvelles stations-service sur l’axe autoroutier Casablanca-Agadir au niveau des aires de repos Abdelmoumen sur la descente d’Ameskroud vers Agadir et de Benguerir au PK 154 dans le sens vers Casablanca. A ces infrastructures s’ajoute le poste de secours autoroutier de Bouznika, fruit d’un partenariat avec la direction générale de la protection civile. La finalité étant d’améliorer la durée d’intervention sur le réseau autoroutier.

ADM œuvre par ailleurs au renforcement de la proximité avec les usagers de l’autoroute et à la sensibilisation aux normes de conduite sur les autoroutes. Une campagne de sensibilisation et un sondage sur terrain ont été menés auprès des chauffeurs professionnels au niveau des principales aires de repos sur réseau, en partenariat avec l’Association nationale des établissements de la formation à la conduite professionnelle. ADM a, également, procédé principalement au lancement des travaux de construction de l’échangeur autoroutier « El Massira », situé au PK104 de l’autoroute Casablanca-Marrakech ainsi qu’à la pose d’une passerelle piétonne au PK44 de l’autoroute Rabat-Oujda. L’opérateur a, en outre, mis en service la troisième voie du Pk16 au Pk27 de l’autoroute Casablanca-Berrechid, projet réalisé en un temps record par des compétences 100% marocaines sur un tronçon à très fort trafic.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *