Avec le lancement des unités 5 et 6 : JLEC produira 50% de l’électricité du Maroc

Avec le lancement des unités 5 et 6 : JLEC produira 50% de l’électricité  du Maroc

Voici une réalisation qui va considérablement augmenter la production énergétique de Jorf Lasfar Energy Company dit JLEC. Acteur majeur du secteur de l’énergie du Maroc, cette filiale du Groupe Taqa a organisé, mardi 29 avril, une visite sur son site qui s’étend sur une superficie de 60 hectares afin d’annoncer l’extension de la centrale thermique avec deux nouvelles unités. Il s’agit d’abord de l’Unité 5.

Suite au couplage au réseau électrique national le 25 octobre 2013 et à l’issue d’une période d’essais, l’Unité 5 dont la capacité est estimée à 350 MW, est entrée avec succès en phase d’exploitation commerciale mardi 15 avril.

Quant à l’Unité 6, d’une capacité de 350 MW également, elle depuis le 5 février 2014 couplée au réseau électrique national, et sa mise en exploitation commerciale est prévue pour le second trimestre de l’année 2014.

Ainsi les Unités 5 et 6 ont-elles pour principal objectif de «répondre dans des délais optimaux aux besoins de l’Office national d’électricité et de l’eau potable (ONEE) en moyens de production afin de sécuriser l’approvisionnement du pays en électricité», déclare Etienne Vollebregt, directeur général de JLEC.

L’extension de la Centrale électrique de Jorf Lasfar de deux nouvelles unités de production s’accompagne, en outre, de nouvelles installations pour la protection de l’environnement, l’augmentation de la capacité et la modernisation de son terminal charbonnier.
Avec lesdites unités, la centrale thermique bénéficie également de l’extension et de l’amélioration des installations du terminal charbonnier et du parc à charbon. Le projet JLEC 5&6, d’un investissement global de 1,6 milliard USD, soit 13 milliards de dirhams, a drainé de nombreux emplois. Plus de 4.000 emplois directs et 2000 indirects ont été nécessaire durant la phase de construction alors que 135 emplois directs et 1.000 indirects l’ont été pour la phase d’exploitation. Le même investissement permettra à JLEC de porter sa production électrique au Maroc de 38% actuellement à 50%. En exploitant ainsi les 6 unités, le chiffre d’affaires généré par cette opération sera de 9,5 milliards de dirhams.

Il s’agit du plus grand financement international de ces 10 dernières années au Maroc, pour un montant équivalent de 1,4 milliard USD levé en multidevises avec, pour la première fois, la participation d’organismes de crédit japonais et coréens à une opération de financement de projets au Maroc. Etant la plus grande centrale thermique à charbon indépendante de la région MENA et avec 700 MW supplémentaires, les unités 5 et 6 porteront la capacité totale de production de la centrale à 2.056 MW confortant ainsi JLEC dans son rôle de leader de la production privée d’électricité au Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *