EconomieUne

Avec un flux de plus de 2,3 milliards de dirhams en 2022 : Les investissements émiratis cartonnent au Maroc

© D.R

Par secteur, la répartition des IDE laisse apparaître un net repli des flux dans les industries manufacturières.

IDE : Les Emirats Arabes Unis se sont positionnés en tête des pays émetteurs des IDE au Maroc en 2023 détrônant ainsi la France qui a longtemps maintenu ce positionnement.

De nouvelles tendances s’observent en termes d’IDE. La structure des origines des flux a connu d’importants changements au titre de l’année 2023. Les Emirats Arabes Unis se sont positionnés en tête des pays émetteurs avec un flux de plus de 2,3 milliards de dirhams (MMDH) détrônant ainsi la France qui a longtemps maintenu ce positionnement. Se référant aux données provisoires de l’Office des changes, la Grande- Bretagne arrive en deuxième position avec un flux de l’ordre de +1,7 MMDH contre 2,6 MMDH une année auparavant. Les IDE espagnols ont pour leur part avoisiné les 1,5 MMDH alors qu’ils s’établissaient autour de 1,86 milliard de dirhams une année auparavant.

En parallèle, les IDE en provenance de l’Allemagne se sont redressés entre 2022 et 2023 passant de 790 MDH à 1,46 MMDH en 2023. Même tendance pour les investissements en provenance du Luxembourg. Ils se sont hissés à 1,2 MMDH en 2023 alors qu’ils ne dépassaient pas les 300 millions en 2022. Pour ce qui est des investissements français, ils ont nettement diminué revenant à 842 MDH en 2022 contre 3,79 MMDH une année plus tôt. L’Hexagone recule ainsi à la sixième place après avoir occupé la première place depuis des années. Les IDE italiens se sont situés autour de 706 MDH en 2023 contre 365 MDH en 2022. On constate également un léger mieux des IDE en provenance du Danemark qui ressortent à 703 MDH en 2023 alors qu’ils s’établissaient autour de 116 millions une année auparavant. Les investissements en provenance de la Chine ont maintenu leur niveau d’avant s’articulant autour de 646 MDH à fin 2023 contre 680 MDH une année plus tôt. Il est à rappeler que le flux net des investissements directs étrangers a connu une baisse au titre de l’année 2023. Le repli est en effet estimé à 53,3 % basculant de 21,75 MMDH en 2022 à 10,15 MMDH en 2023.

Cette tendance s’explique par la baisse des recettes IDE. Ces dernières se sont contractées de 17,8 % pour atteindre les 32,5 MMDH contre 39,55 MMDH une année plus tôt. Les dépenses ont pour leur part grimpé de 25,6 % passant en une année de 17,79 MMDH à 22,34 MMDH en 2023. Par secteur, la répartition des IDE laisse apparaître un net repli des flux dans les industries manufacturières. On relève un flux négatif de 4,27 MMDH contre un flux positif de 10,27 MMDH une année auparavant. En parallèle, le flux des IDE des activités financières et d’assurance s’est redressé passant d’un flux négatif de 2,7 MMDH à un flux positif de 1,48 MMDH. Les transports et entreposage a capté pour sa part des flux de l’ordre de 2,03 MMDH contre 2,47 MMDH une année passée. Le flux des investissements injectés dans l’information et la communication a atteint les 1,35 MMDH alors qu’il atteignait les 1,56 MMDH.

Articles similaires

ActualitéUne

INDH: un 19ème anniversaire sous le signe de la sensibilisation et de la mobilisation sur l’importance vitale des 1000 premiers jours de la vie d’un enfant

L’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) célèbre, samedi, le 19ème anniversaire...

ActualitéSociétéUne

Ait Taleb lance à Boujdour les services de six centres de santé urbains et ruraux

Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait...

EconomieUne

Écotourisme : Trois sites bientôt aménagés à Ifrane

Le Maroc compte plusieurs zones forestières et a conçu une stratégie (Forêts...

ActualitéUne

L’ambassadeur Amrani rencontre Ajay Banga: ferme volonté de renforcer la coopération entre la Banque mondiale et le Maroc

Moins d’un an après avoir organisé avec succès ses Assemblées annuelles à...