Accueil Economie Avec un flux net de près de 7 milliards DH à fin septembre 2022 : Les investisseurs américains toujours en tête du podium
EconomieUne

Avec un flux net de près de 7 milliards DH à fin septembre 2022 : Les investisseurs américains toujours en tête du podium

Le secteur des industries manufacturières a capté au titre des neuf premiers mois de 2022 des investissements de l’ordre de 7,79 milliards de dirhams au moment où ces flux se situaient autour de 3,34 milliards de dirhams en 2021

IDE.»
Les États-Unis préservent leur positionnement en tête du podium des pays de provenance des investissements directs étrangers (IDE) à destination du Maroc. En témoignent les données disponibles sur le site de l’Office des changes couvrant les trois premiers trimestres 2022.

Sur les 20 milliards de dirhams de flux net d’IDE réalisés au titre des neuf premiers mois de l’année 2022, les investisseurs américains captent à eux seuls 6,8 milliards de dirhams du montant global injecté. De par ce flux, les États-Unis arrivent en tête des pays de provenance des investissements directs étrangers (IDE) à destination du Maroc. Ce montant s’inscrit en nette amélioration comparé aux niveaux atteints les années précédentes, soit 682 millions de dirhams en 2021 et 436 millions de dirhams en 2020. La France a pour sa part totalisé des investissements directs étrangers de l’ordre de 4,81 milliards de dirhams.

Ce flux net s’inscrit en baisse par rapport à celui réalisé à fin 2021 (5,98 milliards de dirhams). Les IDE en provenance de la Grande-Bretagne ressortent à 2,3 milliards de dirhams, soit à un niveau légèrement en repli comparé à fin 2021 période durant laquelle ces IDE se situaient autour de 2,84 milliards de dirhams. Les Investissement directs étrangers en provenance des Emirats arabes unis affichent pour leur part une contraction comparé à une année auparavant. Ils sont passés de près de 4 milliards de dirhams à fin 2021 à 2,17 milliards de dirhams au titre des neuf premiers mois de l’année.

Avec un flux de 1,12 milliard de dirhams, les Pays-Bas arrivent en cinquième position. Ce flux net se situait autour de 1,67 milliard de dirhams en 2021 contre un solde négatif de 44 millions de dirhams en 2020. Les IDE en provenance de l’Espagne se sont pour leur part chiffrés à 517 millions de dirhams contre 464 millions de dirhams en 2021. Ceux de la Chine marquent un net redressement comparé à 2021. Leur flux est passé de 98 millions de dirhams en 2021 pour atteindre les 439 millions de dirhams au titre des neuf premiers mois de l’année 2022. La Chine devance ainsi de peu le Luxembourg dont les IDE à destination du Maroc se sont établis à 431 millions de dirhams à fin septembre 2022 contre 475 millions de dirhams en 2021. On relève par ailleurs des flux de 382millions de dirhams en provenance de l’Irlande, de 323 millions de dirhams de la Suisse et de 296 millions de dirhams d’Allemagne.

Il est à noter que le flux des IDE s’est affermi de 50,8 % à fin septembre se consolidant de 6,63 milliards de dirhams par rapport à la même période de l’année précédente. Cette hausse résulte d’une progression de 35,9 % des recettes. Ces dernières se sont appréciées de 7,81 milliards de dirhams pour atteindre les 29,59 milliards de dirhams à fin juin 2022 contre 21,78 milliards de dirhams une année auparavant. Les dépenses des IDE ont quant à elles affiché une hausse de 13,5 % en amélioration de 1,18 milliard de dirhams.

Les IDE par secteur

L’analyse sectorielle des Investissements directs étrangers à destination du Maroc laisse apparaître une prédominance des industries manufacturières. Ce secteur a capté au titre des neuf premiers mois des investissements de l’ordre de 7,79 milliards de dirhams au moment où ces flux se situaient autour de 3,34 milliards de dirhams en 2021. L’essentiel de ces investissements est orienté vers l’industrie chimique à hauteur de 6,35 milliards de dirhams. L’activité immobilière arrive en deuxième position avec des flux de 3,81 milliards de dirhams contre 5,22 milliards de dirhams en 2021. Les transports et entreposage figurent pour leur part en troisième position. Les IDE captés par ce secteur ont atteint à fin septembre les 1,83 milliard de dirhams au moment où ils s’établissaient autour de 572 millions de dirhams. Les IDE injectés dans le secteur de l’eau, assainissement, gestion des déchets et dépollution ont atteint quant à eux les 1,31 milliard de dirhams au titre des neuf premiers mois contre 17 millions de dirhams en 2021. Par ailleurs, le flux des IDE réalisé au niveau du secteur « Commerce, répartition d’automobiles et de motocycles » ressort sur ladite période autour de 1,2 milliard de dirhams.

Articles similaires

Alerte météo: La vague de froid se poursuit jusqu’au jeudi

Un temps froid avec des températures minimales entre -8 et 3°C et...

Le Maroc rouvre son ambassade à Baghdad

Le Maroc a rouvert samedi son ambassade à Baghdad. La cérémonie d’inauguration...

Commission des investissements : Des projets de plus de 28 MMDH approuvés vendredi

12 projets de conventions et 14 avenants ont été examinés ainsi que...

Dévoilé à l’occasion de sa journée mondiale : Un ouvrage inédit sur les enjeux numériques pour la douane

Les cyberfraudeurs réagissent très rapidement aux évolutions des législations, des règlements et...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

Jouer est une maladie