Aviculture : bilan mitigé des cours à fin mai

Aviculture : bilan mitigé des cours à fin mai

A l‘approche du Ramadan et de la saison estivale, les cours de la volaille passent au diagnostic. Les spéculations des consommateurs tendent vers une hausse des prix de cette viande. Le baromètre a commencé à grimper depuis le mois de mai indiquant une période assez flambante sur le marché.

Le constat se fait de Casablanca. Au titre du cinquième mois de l’année, le cours moyen poulet chair dans la métropole a connu une hausse significative. Se référant au bilan mensuel de la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole, l’évaluation s’élève à 8% pour atteindre les 13,45 dirhams le kilo vif à la ferme durant le mois de mai contre 12,5 dirhams une année auparavant.

En glissement annuel, le cours moyen pondéré de la dinde a stagné. En revanche, le même cours a connu une hausse de 9% par rapport au mois d’avril 2013, passant, ainsi, en 30 jours de 18,26 dirhams le kilo vif à 19,88 dirhams durant le mois de mai. En contrepartie, le cours moyen des œufs gros calibre a connu un repli au titre du cinquième mois de l’année. Le prix de l’unité s’est fixé à 0,70 dirham contre 0,74 dirham le même mois de l’année passée, soit une baisse de 5% en glissement annuel.

Il en est de même pour la production poussins d’un jour. Cette dernière a connu un repli de 9% en mai 2013. La production est donc passée de 7.637.000 poussins par semaine à 6.950.000 poussins au titre de mai 2013. L’importation poussins reproducteurs a, quant à elle, connu un redressement par rapport au début de l’année. Les importations se sont accrues de 13% par rapport à la même période de l’année.

A cet égard, 292.000 poussins ont donc été importés en mai 2013 contre 258.000 une année auparavant. En contre-partie la production nationale des dindonneaux a chuté de 3% passant ainsi de 901.000 dindonneaux en mai 2012 à 876.000 unités au cours du cinquième mois de l’année 2013.

Le cumul importation et production des dindonneaux a connu une hausse de 27%, soit un total de 1.303.000 unités durant le mois de mai contre 1.022.000 une année auparavant. L’importation de «reproductrices type ponte» a fléchi de façon significative, soit une baisse de 84% à fin mai et un volume 8.000 unités contre 51.000 unités observées à fin mai 2012. Les aviculteurs attestent également d’une baisse de 12% de la production «viandes poulet de chair». Le volume à fin mai 2013 a atteint les 34.470 tonnes contre 39.280 une année auparavant.

Au niveau des abattoirs, 2.911 tonnes de viandes poulet de chair ont été traitées durant le cinquième mois de l’année 2013.  Ce tonnage marque une baisse de 11% en glissement annuel. Un léger repli a été constaté durant la même période pour la dinde. La baisse est de 1%, soit 4.693 tonnes de viandes de dindes traitées au niveau des abattoirs contre 4.759 tonnes au titre de la même période de l’année précédente.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *