Aziz Akhannouch promeut l oléiculture et l agro-industrie marocaines

Aziz Akhannouch promeut l oléiculture et l agro-industrie marocaines

L’oléiculture et l’agro-industrie marocaines cultivent un nouveau partenariat. En effet, Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, a donné suite à la signature du mémorandum d’entente dans le secteur agricole entre le Maroc et le Portugal en organisant une visite officielle de deux jours au pays partenaire. Dans ce sens, ledit accord signé depuis moins de deux mois à l’occasion de la tenue du 8ème Salon international de l’agriculture (SIAM), porte, selon M. Akhannouch, sur le renforcement de la coopération dans les domaines de l’agroalimentaire, du développement de l’espace rural et des zones montagneuses, de la valorisation des produits de terroir, de l’innovation, du renforcement des capacités de production agricole et de la protection des cultures.
C’est ainsi que M. Akhannouch a eu des entretiens, mercredi dernier à Lisbonne, avec la ministre portugaise de l’agriculture, de la mer, de l’environnement et de l’aménagement du territoire, Assunço Cristas, axés essentiellement sur les moyens de raffermir la coopération, notamment dans les secteurs de l’oléiculture et l’agro-industrie. Aussi, les moyens de dynamiser les relations de coopération dans les domaines du développement rural et des zones montagneuses ont été également évoqués lors de cette entrevue, qui s’est déroulée en présence de l’ambassadeur du Maroc au Portugal, Karima Benyaich.
A cette occasion, M. Akhannouch a effectué une visite aux huileries «Sovena» dans la ville de Ferreira do Alentejo, située dans le district de Beja, au sud du Portugal, un groupe considéré comme l’un des leaders mondiaux de production d’huile d’olive.
À noter que le Groupe «Sovena» implanté au Maroc depuis 2006 exploite un millier d’hectares, notamment dans la région de Tamelalt près de Marrakech, avec une capacité de trituration de 350 tonnes/jour qu’il ambitionne d’augmenter pour atteindre dans une deuxième phase quelque 500 tonnes quotidiennement. La totalité des exportations du site est destinée au marché américain.
«C’est l’exemple de collaboration que nous voulons élaborer à l’avenir et que nous voulons encourager en facilitant le mouvement d’intégration des entreprises portugaises et marocaines», a assuré le ministre à cette occasion. Un avis parfaitement partagé par son homologue portugaise qui a affirmé que la présence de «Sovena» au Maroc, illustre «le bon exemple pour continuer à œuvrer dans le sens de la consolidation des relations de coopération et leur élargissement pour englober d’autres projets et d’autres domaines».
Par ailleurs, la ministre qui s’est félicitée de la qualité des relations politiques et commerciales qu’entretiennent le Portugal et le Maroc, a souligné que cette visite témoigne de la volonté commune d’intensifier davantage les liens de coopération, tout en relevant l’augmentation du volume des exportations portugaises vers le Maroc au cours des dernières années. Mme Cristas a insisté sur la nécessité de mettre à profit les bonnes relations entre les deux pays pour établir des programmes de coopération diversifiés, embrassant plusieurs domaines d’activité, notamment agricole, oléicole et agroalimentaire, tout en formulant le vœu de voir des entreprises marocaines investir au Portugal et établir des partenariats mutuellement avantageux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *