Bancassurance : 13,7 milliards de primes réalisées en 2019

Bancassurance : 13,7 milliards de primes réalisées en 2019

Le secteur de la bancassurance a atteint une performance significative. Cette activité a maintenu sa progression à deux chiffres atteignant ainsi un taux de croissance de l’ordre de 19% en 2019.

L’Autorité de contrôle des assurances et de la protection sociale (ACAPS) revient sur les réalisations de la bancassurance au titre de l’exercice 2019. Dans une récente note publiée sur le site de l’Acaps, il ressort que le secteur de la bancassurance a atteint une performance significative. Cette activité a maintenu sa progression à deux chiffres atteignant ainsi un taux de croissance de l’ordre de 19% en 2019.

A cet effet, le volume des primes s’est établi à 13,7 milliards de dirhams réalisé essentiellement sur le segment «vie et capitalisation». En effet, la branche vie et capitalisation couvre 93,6% des primes émises. Ses primes se sont par ailleurs améliorées de 18,4% au titre de l’année 2019. Le segment assistance a également vu ses primes en amélioration progressant ainsi de 7,4% par rapport à une année auparavant. De même, les primes maladies accidents corporels se sont consolidées de 110,5% en glissement annuel. «Avec 99,7% des primes, le secteur bancaire continue de gérer l’essentiel de la collecte, le reste étant réalisé par les associations de micro-crédit et les sociétés de financement», relève-t-on de l’Acaps.

La répartition des primes «bancassurance» par banque fait ressortir la Banque populaire en tête des établissements bancaires avec des primes de l’ordre de 4,7 milliards de dirhams (+36,2%). Attijariwafa bank arrive en deuxième position avec des primes de 3,8, en hausse de 7,6%. BMCE Bank of Africa a émis pour sa part 2,9 milliards de dirhams de primes, en hausse de 14,6% par rapport à 2018. On relève par ailleurs 1 milliard de dirhams de primes généré par Crédit du Maroc, en amélioration de 3,6%. En revanche, les primes de la BMCI se sont établies à 300 millions de dirhams (+64,9%). Le même volume a été réalisé par Al Barid Bank (+8,8%) et Crédit Agricole (+12,1%) contre 200 millions de dirhams de primes pour CIH (+6,1%) et 1 million de dirhams pour la Société générale du Maroc (+99,2%). S’agissant des commissions, l’Acaps fait ressortir dans sa note une valeur de l’ordre de 458,2 millions de dirhams, en hausse de 3,8%.

La Banque populaire en détient 149,5 millions de dirhams marquant ainsi un repli de 11,8%. La commission d’Attijariwafa bank s’est élevée à 108,2 millions de dirhams, en progression de 3% contre 61,7 millions de dirhams pour BMCE Bank of Africa (+28,1%), 35,8 millions de dirhams pour la BMCI (+38,7%), 32 millions de dirhams pour CIH (+247,4%). Al Barid Bank et Crédit du Maroc ont vu leurs commissions baisser en 2019 pour atteindre respectivement les 28,8 millions de dirhams (-7,2%) et 15,6 millions de dirhams (-47,7%).

En parallèle, Crédit Agricole a vu sa commission grimper de 3,7% pour s’établir à 11 millions de dirhams au moment où Arrawaj a réalisé une commission de l’ordre de 7 millions de dirhams (+46,9%). On relève par ailleurs une commission d’environ 4,5 millions de dirhams pour la Société générale du Maroc (+12%) et de 2,6 millions de dirhams pour Salafin (+8,6%).

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *