Bank Al-Maghrib à la rencontre des entreprises tangéroises

Bank Al-Maghrib à la rencontre des entreprises tangéroises

Bank Al-Maghrib veut développer sa politique de proximité avec les différents opérateurs économiques, notamment aux niveaux régional et local.

A cet effet, la banque des banques a fait sa quatrième escale, vendredi 6 juin, à Tanger en vue de rencontrer les entreprises de la région. Lancées le 26 mai à Casablanca, ces Rencontres régionales s’assignent pour objectif principal de faire découvrir aux Très petites et moyennes entreprises (TPME) «les mesures prises par Bank Al-Maghrib pour leur faciliter l’accès au financement bancaire et d’identifier leurs besoins et leurs attentes», a affirmé Nabil Badr, responsable au service Inclusion financière et des TPME à Bank Al-Maghrib.

Dirigées par des responsables de la banque, les séances de travail portent, dans chacune des étapes visitées, sur le nouveau programme de financement de la Très petite et moyenne entreprise, les aspects liés à l’éducation et à l’inclusion financière, les centrales d’information et le projet de création d’un Observatoire de la TPME.

«Durant l’année 2013, le montant alloué aux opérations de prêts garantis a été revu à la hausse passant de 2,4 milliards à 6 milliards DH», selon les intervenants à ces séances de travail. Le conseil de Bank Al-Maghrib a, par ailleurs, décidé de renforcer ce dispositif de prêt garanti, en introduisant un nouveau programme plus incitatif et s’étalant sur une période minimale de deux ans.

Les deux premières opérations ont été lancées, dans le cadre de ce nouveau programme, respectivement le 9 janvier et le 10 avril 2014, et ce, pour un montant global de 11,2 milliards DH. Il en résulte ainsi l’élargissement de l’univers du collatéral éligible à la totalité des crédits distribués aux TPME, dont «le chiffre d’affaires maximum est de 175 millions DH et des crédits inférieurs à 50 millions DH contre 15 millions DH auparavant», a tenu à préciser M. Badr.

L’intervenant a fait état de la finalisation de l’Observatoire (sous forme d’une association), qui vise à mettre à la disposition du secteur public et privé des statistiques sur la TPME. M. Badr a souligné aussi l’importance du nouveau Fonds de soutien financier des TPME, mis en place par Bank Al-Maghrib, le Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) et la Caisse centrale de garantie (CCG).

Il a poursuivi que les entreprises ciblées par le Fonds sont particulièrement les TPME, dont les créances ne sont pas douteuses ou compromises. Il s’agit des TPME opérant dans tout secteur d’activité et dont le chiffre d’affaires est inférieur à 175 millions DH sauf exception.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *