Béni Mellal : Saisie de près de 2.000 kg de produits alimentaires impropres à la consommation

Béni Mellal : Saisie de près de 2.000 kg de produits alimentaires impropres à la consommation

Les opérations de contrôle menées par la commission provinciale mixte de Béni Mellal, depuis le début du mois sacré du Ramadan, ont abouti à la saisie et à la destruction de près de 2.000 kg de denrées et produits alimentaires impropres à la consommation, selon les données de la préfecture de la province de Béni Mellal.

Ces produits saisis, destinés à la consommation humaine pendant ce mois sacré, comprenaient principalement de la confiture, des fruits, des boissons gazeuses, du lait et ses dérivés, divers produits animaux en plus des confiseries, selon la même source, qui assure qu’en parallèle à ces opérations et afin de poursuivre la mise en œuvre de la loi interdisant l’utilisation des sacs en plastique, la commission provinciale mixte a, également, saisi des quantités importantes de sacs en plastique et dressé des procès-verbaux à l’encontre de plusieurs commerçants.
Ces opérations s’inscrivent dans le cadre du suivi quotidien par la commission provinciale mixte de l’état de l’approvisionnement des marchés locaux et différents points de vente et de distribution de la province de Béni Mellal à l’occasion du mois béni de Ramadan, en étroite collaboration avec les autorités locales et sécuritaires, pour le contrôle des marchés, des points de vente et de stockage, ainsi que de sensibilisation au respect des conditions d’hygiène et de sécurité alimentaire conformément aux dispositions relatives à la protection des consommateurs, le principe de la liberté des prix et de la concurrence.
Le contrôle par la commission comprend les opérations de contrôle des prix, des normes de stockage et de la qualité des denrées alimentaires mises en vente.
Afin d’assurer une communication fluide avec les consommateurs durant le mois béni de Ramadan notamment en recevant leurs plaintes, une cellule de veille a été mise en place sept jours sur sept (7/7 jours) pour recevoir et traiter les plaintes des citoyens.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *