Betterave à sucre : Une production exceptionnelle attendue au Loukkos

Betterave à sucre : Une production exceptionnelle attendue au Loukkos

La campagne sucrière se caractérise cette année par le doublement de la superficie emblavée

Les perspectives en matière d’extension des emblavements en cette culture sont prometteuses. Ces aspirations tiennent compte du potentiel qu’offrent les projets d’irrigation structurante menés dans le périmètre et qui sont actuellement en état d’exécution avancée.

Le rendement de la betterave à sucre devrait dépasser les 50 tonnes par hectare au titre de l’actuelle campagne au périmètre du Loukkos. Une performance considérée exceptionnelle dans ce territoire. C’est ce qu’annonce la direction régionale de l’agriculture de Tanger-Tétouan-Al Hoceima qui s’attend à cet effet à une production de 140.000 tonnes de betterave à sucre, et ce sur une superficie récoltable de 2.760. Le périmètre de Loukkos connaît actuellement le déroulement de l’opération d’arrachage.

Lancée le 2 mai, cette action se passe dans de bonnes conditions et dans le respect des dispositions sanitaires prises contre la propagation du Covid-19. “La sucrerie Sunabel a mis en place les dispositifs sanitaires nécessaires pour la protection contre la pandémie et la lutte contre la propagation du virus, notamment à travers des campagnes de sensibilisation, les mesures de distanciation, la désinfection, le port de masques, la réduction du personnel sur site, le télétravail ainsi que la réduction de la charge du transport du personnel”, apprend-on de la direction régionale de l’agriculture de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

La campagne sucrière au Loukkos se caractérise cette année par le doublement de la superficie emblavée en betterave à sucre ainsi que par la généralisation pour la première fois de la semence monogerme dans le périmètre. La campagne se distingue également par la généralisation de la mécanisation du semis, la digitalisation et la planification de toutes les opérations de la conduite, de la récolte et de la commercialisation, ainsi que par l’encadrement technique et la surveillance phytosanitaire. Il est à souligner que le périmètre du Loukkos offre des conditions favorables pour la culture de la betterave à sucre.

Citons dans ce sens les conditions édapho-climatiques, à savoir la richesse des sols et les précipitations importantes. Le périmètre dispose également d’une infrastructure d’irrigation et une infrastructure industrielle à capacité de traitement importante. La direction régionale de l’agriculture Tanger-Tétouan-Al Hoceima assure que les perspectives en matière d’extension des emblavements en cette culture sont prometteuses.

Ces aspirations tiennent compte du potentiel qu’offrent les projets d’irrigation structurante menés dans le périmètre et qui sont actuellement en état d’exécution avancée. Il s’agit en effet de l’aménagement hydro-agricole du barrage Dar Khrofa (21.000 hectares) et le Programme national de l’économie de l’eau d’irrigation (23.000 hectares). Rappelons que la culture de la betterave à sucre, dans le cadre du Plan Maroc Vert, s’est développée notamment sur le plan technique grâce à l’encadrement et l’accompagnement continus assurés par l’Office régional de mise en valeur agricole du Loukkos, l’entreprise Cosumar, les organisation professionnelles et le Comité technique régional du sucre du Loukkos.

Ces efforts, jumelés aux conditions favorables, ont été couronnés par la mise en œuvre d’un projet d’agrégation de la culture par l’acteur dans le domaine, à savoir la société Cosumar. Ce projet assure l’encadrement, les préfinancements et l’écoulement de la production contribuant ainsi à l’amélioration des conditions de vie des producteurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *