Economie

Bienvenue dans le web gratuit.ma

Depuis le début de la semaine, l’accès à Internet est libre. Concrètement, chaque utilisateur peut se connecter depuis une ligne téléphonique, sans recourir à un abonnement. Pour rappel, cette offre, unique en son genre, a été initiée par MT qui avait reçu l’aval de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT). Ce service consiste à proposer un accès gratuit à Internet, sans engagement et sans fournir aucun moyen de paiement.
L’utilisateur de ce service ne paye au fait que les communications liées à sa connexion Internet. Fait encourageant, le prix des ces mêmes communications a été revu à la baisse. Ainsi, une heure en accès libre coûte 12 DH/TTC soit 0,02 DH (TTC) la minute.
Cette tarification est avantageuse par rapport au tarif pratiqué d’habitude par l’opérateur pour une communication locale (22 DH). Ce tarif est en outre valable 24h/24 partout au Maroc depuis une ligne fixe.
Pour accéder librement à Internet, les différents fournisseurs de service Internet (FSI) proposent plusieurs méthodes.
D’abord, l’inscription via une carte d’accès gratuit. Ces cartes seront mises à la disposition du public gratuitement dans plusieurs points de distribution. Le principe de ces cartes est le même de celui des cartes prépayées : l’usager saisit son n° de série et code d’accès et accède par la suite à une interface d’enregistrement en ligne. Ensuite, il y a l’enregistrement en ligne via une interface web. Disponible sur les sites-portails des principaux FSI (Menara, Wanadoo, MTDS,..). L’utilisateur se connecte sur le portail, et accède à la rubrique « Accès gratuit » et s’inscrit en ligne. L’interface configure automatiquement sa connexion Internet sur son poste. Certains FSI proposent même d’effectuer cette démarche en appelant l’assistance commerciale.
La connexion est accessible depuis tous le pays, puisque un numéro d’appel dédié à la connexion qui est un numéro national (092922010). Depuis n’importe quel point, l’utilisateur paye au fait le prix d’une communication locale indépendamment du lieu de sa connexion.
Cet accès gratuit sur Internet est par ailleurs assorti d’une panoplie de services que proposent les FSI : des adresses mails personnalisées, des espaces d’hébergement de sites perso, voire même une assistance technique, payante celle-ci.
Car l’enjeu, pour les professionnels est justement d‘attirer de nouveau clients potentiels vers des offres d’accès plus sophistiquées et payantes. Si dans l’ensemble, la plupart des FSI ne s’attendent pas à un afflux massif pour le moment, ce nouveau service devra offrir une meilleure visibilité sur les habitudes de connexions des consommateurs. Et pour cause. Si, l’accès devient exempt de la formalité de l’abonnement, l’utilisateur est toujours tenu de communiquer certaines informations personnelles lors de son inscription. Cette formalité, anodine en apparence, représente en fait un moyen pour constituer des bases de données clients. Objectif : identifier les nouveaux internautes, et assurer leurs traçabilité. Redoutable.

Articles similaires

EconomieUne

Nadia Fettah participe à Nairoubi aux Assemblées annuelles 2024 de la BAD

La ministre de l’Économie et des Finances et gouverneur du groupe de...

EconomieUne

Le Maroc médiateur entre les USA et l’Europe ?

Un think tank américain propose de rassurer les partenaires européens sur l’alliance...

EconomieUne

World Future Health Africa 2024 : La Health Tech devra révolutionner le secteur de la santé en Afrique

Le digital a un rôle central à jouer pour révolutionner le secteur...

Economie

Nuti Ivo crée une tannerie moderne au Maroc

Ce projet devrait générer un chiffre d’affaires annuel de 300 millions de...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus