970x250

Bilan scientifique satisfaisant de l’Institut africain de la nutrition des plantes

Bilan scientifique satisfaisant de l’Institut africain  de la nutrition des plantes

Basé à Ben Guerir depuis 2019

L’Institut africain de la nutrition des plantes (APNI) vient de dévoiler son Rapport annuel 2021. Ce document intitulé «Tracer les voies» (Charting Pathways) met en exergue les réalisations, les projets et initiatives de cette entité basée à Ben Guerir. «2021 a été une année particulièrement fructueuse pour l’APNI, non seulement en termes de production intellectuelle, mais également de capacité de sensibilisation. En à peine deux années d’existence, les chiffres parlent d’eux-mêmes : 35 publications scientifiques, une présence dans 11 pays, 14.682 essais aux champs en stations et chez les agriculteurs, 17 bourses accordées, et 120 partenariats R&D», indique Hicham El Habti, président du conseil d’administration de l’APNI et président de l’Université Polytechnique Mohammed VI (UM6P) dans un communiqué.

Pour sa part, Kaushik Majumdar, directeur général de l’APNI, ce rapport «marque les réalisations significatives accomplies en 2021 et affirme l’importance fondamentale d’une gestion efficiente et efficace de la nutrition des plantes pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle, l’amélioration de la performance des sols, la prospérité rurale et, en général, le développement agricole en Afrique». Dans ce sens, ce document met l’accent sur l’importance de résoudre les problèmes liés à la gestion des nutriments, la santé des sols, la résilience climatique et l’amélioration des moyens de subsistance des petits exploitants agricoles en Afrique.

A noter que l’Institut africain de la nutrition des plantes est une organisation de recherche et développement à but non lucratif fondée en 2019 et sise à Ben Guerir, au Maroc. Sa mission est d’améliorer la nutrition des plantes pour une Afrique résiliente et en sécurité alimentaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.