Boeing baptise le 7E7 Dreamliner

Boeing baptise le 7E7 Dreamliner

Le géant de l’aviation mondiale, Boeing, poursuit la tradition de la série 7 avec le 787. Le constructeur aéronautique a donné à son nouvel avion de ligne – le 7E7 Dreamliner -le numéro de désignation officielle 787. L’avion sera à présent connu comme le Boeing 787 Dreamliner.
Depuis le baptême du 707 qui prît son envol en 1957, tous les avions commerciaux Boeing ont été désignés selon le même procédé, une succession de chiffres basée sur la formule 7-7 : 717, 727, 737, 747, 757, 767 et 777 jusqu’au dernier né, le 787.
La dénomination officielle intervient au moment même où l’avionneur américain et la République populaire de Chine ont signé un accord portant sur la commande de 60 avions. Ces appareils seront livrés à six transporteurs chinois : Air China, China Eastern Airlines, China Southern Airlines, Hainan Airlines, Shanghai Airlines et Xiamen Airlines.
“Ajouter le chiffre 8 au même moment que la commande chinoise est aussi révélateur car dans de nombreuses cultures asiatiques, le chiffre 8 représente la chance et la prospérité” a déclaré Alan Mulally, président-directeur général de Boeing Aviation Commerciale.
La tradition, chez Boeing, veut que chaque avion, durant sa phase de développement, reçoive une lettre d’identification et c’est à son lancement qu’un chiffre lui est attribué. Le 757 a d’abord été connu comme 7N7 durant la phase de développement. Le 767 était le 7X7 et le 777, le 767-X.
Le 787 consommera 20 % de carburant en moins que les appareils de taille comparable actuels et fournira aux compagnies aériennes une capacité de frêt supérieur de plus de 45%. Les passagers trouveront des innovations significatives incluant un nouvel environnement intérieur avec une température plus accueillante, des sièges et des couloirs plus larges, des hublots plus grands ainsi que d’autres commodités.
En plus des vols longs courriers sur des avions de taille moyenne, le 787 volera à Mach 0.85, aussi vite que les avions de ligne les plus rapides sur le marché, en consommant beaucoup moins de carburant. La famille 787 propose deux types de motorisations: le General Electric GENX ou le Rolls Royce Trent 1000.
Aujourd’hui, plus de 3 500 appareils Boeing, soit le tiers de la flotte mondiale de Boeing, ont des pièces et des assemblages construits en Chine. Le marché de l’aviation civile chinoise deviendra le deuxième au monde, derrière les États-Unis, d’ici vingt ans.
Auparavant, Boeing avait décidé que le 7E7 serait le premier avion de ligne dont la structure primaire (dont les ailes et le fuselage) sera majoritairement faite de matériaux composites de pointe.
Après des mois d’études et d’analyses intensives, la compagnie a sélectionné, comme composite principal, un graphite combiné à une résine d’epoxy renforcée.
Les ailes seront également constituées de composites TiGr, une combinaison de graphite et de titane. Le titane est un métal connu pour son extrême solidité, sa légèreté et sa durée de vie exceptionnelle.
Le graphite, quant à lui, est une forme stable du carbone. Tout au long des 18 derniers mois, une équipe composée de plus d’une douzaine de compagnies aérospatiales a étudié les composites de pointe et les nouveaux alliages d’aluminium comme matériaux possibles pour le 7E7.
Les composites nous offrent de nombreux avantages, dont une durée de vie plus longue, des exigences de maintenance réduites, et un plus grand potentiel pour de nouveaux développements.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *