Economie

Cadtech, petit pas dans la Silicon Valley

Les NTIC commencent à se tailler une bonne place dans le tissu économique national. Preuve en est, nombreuses sont les jeunes pousses qui investissent ce secteur en pleine mutation et à fort potentiel de développement. Simple discours des politiques ? La réponse ne peut être que négative dans la mesure où des ingénieurs et cadres avisés font confiance en les capacités du secteur en y investissant. La nouvelle tendance consiste même à nouer des partenariats avec des opérateurs nationaux et internationaux pour améliorer leurs performances.
La présentation de l’ensemble de ces entreprises mérite le détour. Chacune d’entre elles essaie de venir avec des applications nouvelles, s’adressant à une clientèle locale avec la prétention de s’élargir vers d’autres cieux.
L’extrême avantage, voire virulence, qu’offre ce domaine, c’est qu’il puise sa force dans l’effort intellectuel des hommes qui le font. Le développement des logiciels, progiciels ou de nouvelles applications informatiques en dépend étroitement.
Cadtech, éditeur et concepteur marocain de solutions système d’information géographique (SIG) assure répondre parfaitement à cette logique, selon son directeur général Chemsedine Ould Sidi-Baba. Créée en 1995, cette société de conseil en informatique vient de conclure un partenariat avec la société Panonica, localisée à la Silicon Valley aux Etats-Unis. «Les produits seront développés à partir de Rabat pour servir des marchés du monde entier», explique M. Kander, patron de Panonica. Ce dernier est un Marocain qui fait partie de l’équipe fondatrice de la société Business Objects, spécialisée dans le développement d’application d’aide à la décision.
Créée en 1992, cette dernière arrive à réaliser un chiffre d’affaires qui avoisine les 400 millions de dollars. Elle exporte son savoir-faire à de nombreux pays notamment en Amérique et en Asie. Selon les termes de la convention de partenariat, Cadtech se chargera de la sous-traitance en matière de développement information pour le compte de Panonica. Elle a aussi l’exclusivité pour la commercialisation des produits Panonica sur le Maroc. Cette dernière préfère focaliser ses efforts en premier lieu sur des marchés porteurs avant de concevoir un développement sur la région de l’Afrique du Nord, voire sur l’ensemble du continent. Prudence oblige. Parmi les logiciels édités préalablement par Cadtech, le système d’information géographique SYGER et Sygerweb/Xmap. Le premier est un produit marocain qui permet de «disposer d’un système de gestion et d’exploitation des informations et des données à référence spatiale, totalement ouvert». Le second offre une solution de gestion et de consultation de bases de données spatiales et d’applications SIG sur le net à travers de simples navigateurs».
La convention signée avec Panonica donnera naissance à de nouvelles applications que les deux partenaires assurent être plus sophistiquées.

Articles similaires

EconomieUne

Marrakech : Le projet de l’autoroute de contournement Est avance

Ce projet s’ajoute à une liste de chantiers visant le désengorgement des...

EconomieUne

Secteur extractif, énergie électrique, activités manufacturières… Des évolutions favorables relevées par la DEPF au premier trimestre 2024

Le secteur manufacturier poursuit sa dynamique favorable au premier trimestre. La valeur...

EconomieUne

L’UM6P et OCP soutiennent «Climate Impulse»

Le projet devrait aboutir en 2028 à un tour du monde, sans...