EconomieUne

Caisse interprofessionnelle marocaine de retraites : La pérennité et la solidité du régime confirmée en 2023

© D.R

Le nombre des affiliés a évolué de 4,76 % atteignant un effectif global de 750.450 dont 430.265 actifs cotisants et 320.185 ayants droit.

Bilan : Sur le plan opérationnel, les provisions techniques se sont appréciées de 9,6 % pour atteindre les 84 milliards de dirhams en valeur comptable contre 77,01 milliards de dirhams. L’excédent d’exploitation s’est établi autour de 7,38 milliards de dirhams contre 4,04 milliards de dirhams lors de l’exercice précédent.

92 milliards de dirhams, tel est le portefeuille de la Caisse interprofessionnelle marocaine de retraites (CIMR) en valeur de marché estimé au 31 décembre 2023. Ledit exercice a été marqué par un pic de 260,8 % des produits du net du patrimoine. Ces derniers on atteint une valeur de 3,84 milliards de dirhams contre 1,06 milliard de dirhams une année auparavant. Ces indicateurs ont été relevés lors de l’assemblée générale ordinaire et extraordinaire de la CIMR tenue jeudi dernier à Casablanca sous la présidence de Hassan Boulaknadal. Il a été procédé dans ce sens à l’approbation des résultats financiers de l’exercice 2023 ainsi que des résultats du bilan acturiel. Les évolutions observées confirment la pérennité et la solidité du régime. «La projection du fonds de prévoyance réalisée dans le cadre du bilan actuariel répond aux deux critères de pérennité fixés par la charte de pilotage. Le fonds est ainsi constamment positif sur la durée de projection et la courbe de projection est ascendante en fin de période de projection», explique dans ce sens la CIMR qui respecte les critères de pérennité fixés par la loi 64-12 ainsi que par la circulaire du président de l’ACAPS du 4 mars 2019 relative au contrôle des organismes de retraite de droit privé.

Sur le plan opérationnel, les provisions techniques se sont appréciées de 9,6 % pour atteindre les 84 milliards de dirhams en valeur comptable contre 77,01 milliards de dirhams. L’excédent d’exploitation s’est établi autour de 7,38 milliards de dirhams contre 4,04 milliards de dirhams lors de l’exercice précédent. S’agissant des actifs contisants, la CIMR recense 11.005 nouveaux adhérents à fin 2023. On note dans ce sens 10.463 adhérents individuels et 542 entreprises adhérentes au profit de 5.483 affiliés. Se référant à la CIMR, le nombre des affiliés a évolué de 4,76 % atteignant un effectif global de 750.450 dont 430.265 actifs cotisants et 320.185 ayants droit. A cet égard, on note une progression de 5,11% des actifs cotisants en glissement annuel. A fin 2023, le total des personnes ayant bénéficié d’une prestation de la part de la CIMR a atteint un effectif de 203.848.

L’exercice 2023 de la CIMR a été marqué par le lancement de projets porteurs « à l’image d’une caisse moderne et novatrice ». «Dans la continuité de sa politique de simplification des procédures, et d’amélioration de la qualité de ses services, la CIMR a mis en place une mesure significative visant à alléger les démarches administratives de ses retraités marocains résidents et dont la pension est servie, au Maroc», peut-on relever de la CIMR.

Et de rappeler : «L’attestation de vie auparavant exigée périodiquement n’est plus requise pour le versement des pensions de retraite. Qu’elle soit trimestrielle ou annuelle, la preuve de vie à travers l’activation de la carte Rahati auprès des agences bancaires, ou via la reconnaissance faciale par le biais de l’application mobile CIMR Dialcom, a été supprimée, laissant place à un processus de contrôle de vie qui reposera dorénavant sur l’échange de données avec des administrations et institutions partenaires». Cette décision s’inscrit dans une série d’initiatives visant à moderniser et à rationaliser les prestations offertes par la CIMR à ses retraités pour les rendre plus efficaces et accessibles. La CIMR a également lancé un nouveau système d’authentification à l’application mobile MyCIMR permettant un accès à l’application avec la Carte d’identité nationale à travers la plateforme Mon e-ID de la Direction générale de sûreté nationale. Se référant à la CIMR, ce dispositif représente une avancée significative en matière de sécurité et d’accessibilité, et traduit la volonté constante de la Caisse d’innover tout en respectant les normes les plus strictes en matière de sécurité des données et de protection de la vie privée. La CIMR a également donné le coup d’envoi en 2023 au lancement des travaux d’initiation et de mise en place d’une politique de Responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

Une démarche essentielle qui engage la caisse à intégrer les préoccupations sociales, environnementales et économiques dans ses activités quotidiennes, qui traduit son engagement envers ses parties prenantes et sa volonté de contribuer positivement à la société et à l’environnement dans lequel elle évolue.

Articles similaires

EconomieUne

Baleària renforce son dispositif en vue de l’Opération Marhaba

La compagnie maritime espagnole augmente le nombre de liaisons et de sièges

Economie

Un vol opéré par la compagnie canadienne Air Transat : Marrakech officiellement reliée à Montréal

Le vol inaugural de la ligne Montréal-Marrakech opéré par la compagnie canadienne...

Economie

Casablanca Smart City : Casabus a plongé les visiteurs dans des expériences immersives

Casabus opéré par Alsa a exposé ses innovations à la 8ème édition...

EconomieUne

ONDA : Bientôt une solution intelligente pour les aéroports de Casablanca et Rabat

L’objectif principal de ce projet est la mise en place et l’intégration...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux