Casablanca : L’hôtel Lincoln entrevoit le bout du tunnel

Casablanca : L’hôtel Lincoln entrevoit le bout du tunnel

L’Agence urbaine de Casablanca et le groupe français Realites signent une convention

Ce projet vient accompagner une stratégie volontariste et audacieuse portée par les autorités pour la dynamisation et la revitalisation du centre-ville de Casablanca et de son patrimoine art-déco et culturel.

Considéré comme une partie de la mémoire historique de Casablanca, l’hôtel Lincoln va renaître de ses cendres grâce à un ambitieux projet de réhabilitation et restauration de ses locaux. Très attendu, ce projet est le fruit d’une convention, qui vient d’être signée par l’Agence urbaine de Casablanca (AUC) et le groupe de développement territorial français Realites, à travers sa filiale Realites Afrique  pour le réaménagement, la rénovation et l’exploitation de ce bâtiment mythique. «Cette convention matérialise la première étape du phasage opérationnel du projet de réhabilitation en fixant notamment les modalités d’acquisition du bien, mais également les règles d’intervention entre l’AUC et Realites pour le déroulement du projet», indique un communiqué rendu public à l’issue de cette convention. 

Selon les données émises à cette occasion, Realites avait remporté, en novembre 2018, l’appel à manifestation d’intérêt lancé par l’AUC en vue de l’acquisition, le réaménagement, la rénovation et l’exploitation de l’hôtel. S’inscrivant au titre de l’inventaire des monuments historiques, ce projet, poursuit la même source, vient accompagner une stratégie volontariste et audacieuse portée par les autorités gouvernementales et locales pour la dynamisation et la revitalisation du centre-ville de Casablanca et de son patrimoine art-déco et culturel. «C’est une charge très importante pour l’Agence urbaine de Casablanca que d’associer patrimoine et attractivité des territoires. Dans le cadre de notre engagement à faire de Casablanca une grande métropole internationale, cette signature ne matérialise pas uniquement la rénovation d’un bâtiment, mais également la reconquête de tout un quartier historique d’une richesse architecturale exceptionnelle», s’est félicité le gouverneur, directeur de l’AUC, Toufiq Benali.

De son côté, le président- directeur général de Realites, Yoann Choin-Joubert, s’est dit honoré que son groupe ait eu cette chance de travailler à l’écriture d’un nouveau chapitre de l’histoire du Lincoln. «Notre groupe est habité par le devoir de réussir cet incroyable challenge. Cette métamorphose se doit d’être à la hauteur des mutations en cours au Maroc où le passé sert de tremplin à un futur plus radieux qui s’écrit aujourd’hui», a-t-il souligné.

Ce projet structurant sera réalisé par Realites  comme maître d’ouvrage Maroc, filiale de Realites Afrique. Accompagnée par l’agence d’architecture et d’urbanisme Oualalou + Choi (O+C), la démarche de restructuration voulue par le groupe consiste en la conception d’un hôtel 5 étoiles, tout en préservant le parti architectural voulu par le créateur du Lincoln, l’architecte Hubert Bride, et ce, à travers la rénovation de l’aile existante et l’insertion d’une nouvelle façade «en creux» identique à la première. D’une surface de plancher de 13.500 m², la programmation projetée comprendra, outre un hôtel 5 étoiles, des espaces de coworking, un concept store, un rooftop offrant un Spa, un espace fitness, un restaurant ainsi qu’une piscine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *