Casanearshore : Une cité dans la cité

Casanearshore : Une cité dans la cité

Immersion dans l’univers de l’offshoring

Casanearshore abrite plus de 100 entreprises employant 30.000 personnes avec une grande majorité de jeunes dont la moyenne d’âge ne dépasse pas 30 ans. Il dessert 20 pays (8 langues).

A l’heure où l’on parle du nouveau modèle de développement, les métiers de l’offshoring et de l’outsourcing ont tous leur rôle à jouer dans la construction de ce modèle au vu du réservoir important d’emplois qu’ils supportent et du nombre de création d’emplois qu’ils peuvent générer dans l’avenir. Avec l’apparition de nouvelles spécialisations dans ces secteurs d’activité, le Maroc est appelé à s’ouvrir sur de nouveaux marchés mondiaux dans le secteur. La volonté de développer ces secteurs émane du Plan d’accélération industrielle (PAI) qui a misé sur une politique des écosystèmes à l’horizon 2020 avec l’objectif de création de 120.000 emplois, de générer un chiffre d’affaires de 18 milliards de dirhams à l’export et injecter 1,5 milliard de dirhams d’investissements. Parallèlement, les cinq écosystèmes constituent la constellation des métiers de l’offshoring (client relation Management, IT outsourcing, business process outsourcing, knowlegdge process outsourcing). Parmi les acteurs clés dans le plan d’action offshore, on retrouve le bras opérationnel de la CDG, à savoir MedZ. L’entreprise  accompagne les clients depuis les phases amont de l’installation et pendant l’exploitation.

Elle développe et gère le réseau de parcs (infrastructure et services) et promeut la destination Maroc auprès des donneurs d’ordre et des outsourceurs. Son rôle est également d’effectuer la veille stratégique et concurrentielle pour anticiper les changements et les tendances du secteur.

Des parcs à fort potentiel mais en manque de transport public

Le développement de l’offshoring passe par la construction de zones dédiées au secteur afin de répondre aux besoins des entreprises qui mettent en place leurs services au Maroc. A lui seul, Casanearshore abrite plus de 100 entreprises employant 30.000 personnes avec une grande majorité de jeunes dont la moyenne d’âge ne dépasse pas 30 ans. Il dessert 20 pays (8 langues). Ce parc qui s’étend sur une superficie de 250.000 mètres carrés sur une assiette foncière de 53 hectares compte développer 100.000 mètres carrés, Rabat Technopolis étalé sur un espace de 70.000 mètres carrés et assure un emploi à plus de 8.000 personnes, Fès Shore construit sur une superficie de 26.000 mètres carrés et engrange 2.000 emplois, et Oujda Shore qui bénéficie d’un investissement de 4 milliards de dirhams (200 emplois, 7.000 mètres carrés). Infrastructures modernes, services pour le personnel, sécurité, guichet unique, fibre optique, animation… au sein de ses structures, tout est fait pour offrir un cadre de vie convenable aussi bien aux entreprises qu’aux employés. Seul bémol : les moyens de transport public.

A l’exemple de Casanearshore que les lignes du tramway ne desservent pas malgré ce que cela pourrait constituer comme frein à l’installation des entreprises. Sans parler de la forte concentration de la population en demande de ce service au niveau des parcs.

MedZ : Plus de 11 milliards DH de chiffres d’affaires dont 40% dans les parcs

En termes de chiffres, MedZ a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires atteignant plus de 11 milliards de dirhams dont 40% relèvent de ses parcs. En 2019, le secteur de l’offshoring employait 110.000 personnes. Il réaliserait un chiffre d’affaires de 13 millions de dirhams à l’export. Au total, les bureaux des parcs MedZ comptent 350.000 mètres carrés.

Plus de 120 acteurs sont installés dans ces plates-formes.

Ils constituent l’interface des donneurs d’ordre (clients des outsourceurs) comme Sofrecom, Michelin, Carrefour, ou encore BNP Paribas. Une liste que la CDG espère élargir en s’ouvrant à de nouveaux cœurs de métier dans le secteur comme l’intelligence artificielle ou encore la data et en se donnant le défis d’attirer de nouveaux marchés.

Cela ne pourrait se faire sans une montée en valeur dans les différents domaines comme la formation, le multilinguisme, la régionalisation, l’innovation, et sans booster les champions nationaux dans le domaine.

L’offshoring : Forte contribution de Medz

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *