Accueil Economie CDG Capital Insight dévoile ses projections pour 2023
EconomieUne

CDG Capital Insight dévoile ses projections pour 2023

Analyse. 

Pour CDG Capital Insight, la reprise de la croissance économique resterait tributaire du bon déroulement de la saison agricole.


CDG Capital Insight livre ses perspectives macro-économiques et taux pour l’année 2023. Au moment où l’activité économique devrait reprendre son élan, trois facteurs pèseraient sur la croissance. CDG Capital Insight énumère dans ce sens le risque d’un mauvais déroulement de la saison agricole, l’envolée des prix des matières premières et énergétiques ainsi que la durabilité de l’inflation.

« Le mauvais déroulement de la saison agricole 2022-2023 aura des impacts très défavorables sur la valeur ajoutée du secteur primaire, la balance commerciale, l’inflation et la charge de la compensation », peut-on lire de la publication de CDG Capital Insight qui énumère à ce propos l’érosion des marges de bénéfices dans le secteur secondaire, particulièrement pour les industries manufacturières et le BTP compte tenu du renchérissement des prix des matières premières et des demi-produits et la baisse de la demande. CDG Capital Insight indique par ailleurs que certaines branches du secteur tertiaire, notamment le transport et le tourisme, pourraient être impactées par la mauvaise conjoncture à l’international. En termes de prévisions, la croissance économique devrait s’articuler autour de 3 % recouvrant ainsi un redressement de la croissance agricole de -15 à +7 % ainsi qu’un ralentissement de la campagne non agricole de 3,4  à 2,4 %.

CDG Capital Insight estime par ailleurs que les contreparties de la croissance connaîtraient une évolution mitigée avec notamment une légère reprise de 2,4 % de la demande des ménages. A cela s’ajoute également la relance de l’investissement de 4,9 % tenant compte de la forte volonté de l’État de promouvoir les investissement à travers l’enveloppe de 300 milliards de dirhams ainsi que la baisse de la demande étrangère adressée à l’économie marocaine en liaison avec la dégradation de la conjoncture chez les partenaires. Parmi les anticipations faites dans le cadre de cette étude, on note le ralentissement de la croissance de la masse monétaire et de sa composante liquide sous l’effet du resserrement de la politique monétaire.

« Le resserrement de la politique monétaire et la concurrence devraient inscrire les taux créditeurs sur un trend haussier, générant ainsi un recul de la partie liquide de la masse monétaire », peut-on retenir de CDG Capital Insight. La publication anticipe également une inflation plus durable tenant compte de la transmission de la hausse des prix des biens échangeables vers les biens non échangeables. De même, un léger apaisement du déficit commercial est attendu en 2023 et ce après un pic historique une année auparavant. Il devrait ainsi baisser d’environ 30 milliards de dirhams à 260 milliards de dirhams. De même, le déficit du compte courant devrait s’amortir de 1 % du PIB. L’atténuation du déficit commercial et du compte courant résulterait, selon CDG Capital Insight, de «la légère régression des importations, du recul des exportations avec la baisse conjuguée de la demande des prix ainsi que le ralentissement prévu des transferts des MRE, des recettes touristiques et des IDE en liaison avec la dégradation de la conjoncture chez les partenaires ». De même, CDG Capital Insight établit des scenarii pour le marché des bons du Trésor en 2023.

Le marché afficherait en effet une tendance haussière. Il ressort par ailleurs que le marché secondaire serait plus impacté par les anticipations que par l’importance du besoin du Trésor public. De même, l’ensemble des facteurs monétaires et budgétaires laisse présager une poursuite de la hausse des taux.

Articles similaires

Alerte météo: La vague de froid se poursuit jusqu’au jeudi

Un temps froid avec des températures minimales entre -8 et 3°C et...

Le Maroc rouvre son ambassade à Baghdad

Le Maroc a rouvert samedi son ambassade à Baghdad. La cérémonie d’inauguration...

Commission des investissements : Des projets de plus de 28 MMDH approuvés vendredi

12 projets de conventions et 14 avenants ont été examinés ainsi que...

Dévoilé à l’occasion de sa journée mondiale : Un ouvrage inédit sur les enjeux numériques pour la douane

Les cyberfraudeurs réagissent très rapidement aux évolutions des législations, des règlements et...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

Jouer est une maladie