Centre national de l’arganier : Le projet fait son chemin

Centre national de l’arganier : Le projet fait son chemin

Le projet de construction du Centre national de l’arganier (CNA) avance à un rythme soutenu, le Bureau d’ingénierie et d’études nouvelles «BIEN» réalisera les études d’exécution et suivi des travaux de construction des bâtiments de ce dernier pour le compte de l’Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et de l’arganier (ANDZOA), suite à un appel d’offres lancé par celle-ci en tant que maître d’ouvrage.

Le projet qui sera réalisé à Agadir s’inscrit dans le cadre des efforts visant le renforcement de la recherche scientifique, le partage des connaissances sur l’arganier et la biosphère de l’arganeraie, la promotion du patrimoine naturel et culturel matériel et immatériel lié à l’arganier, outre le développement des produits et des dérivés de cet arbre endémique du Maroc.
Le futur centre est une composante du Programme «Gouvernance environnementale et climatique» de la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammernarbeit (GIZ), mené en étroite coopération avec l’Andzoa. Le projet est exécuté sous le mandat du ministère fédéral de la coopération économique et du développement (BMZ).
Celui-ci sera une plateforme d’interprétation du patrimoine, de coordination de la recherche et de gestion des connaissances pour une gouvernance durable de la Réserve de biosphère arganeraie (RBA), et qui est un territoire unique qui regorge d’atouts environnementaux, écologiques, culturels et socio-économiques.

Le CNA appuiera ses partenaires pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine matériel et immatériel de l’arganeraie, la coordination des programmes de recherche ainsi que la capitalisation et le partage des connaissances sur l’arganeraie, et ce, dans le cadre de trois axes d’intervention : interprétation du patrimoine de la RBA, gouvernance et coordination de la recherche scientifique sur la RBA, et gestion des connaissances et veille technologique de la RBA. Le CNA contribuera à l’instauration d’une nouvelle dynamique entre les différents acteurs et parties prenantes de la RBA. Conformément à ses trois champs d’action, le CNA œuvrera pour la promotion des valeurs patrimoniales de l’arganeraie, la coordination et la convergence des programmes recherche scientifique et enfin à la gestion des connaissances et veille technologique de la RBA.

En effet, ce centre sera un espace structuré, avec une parfaite fluidité entres ses unités et ses composantes, et dont l’une des activités motrices est de recevoir le grand public pour initiation, découverte, éducation, loisir et présentation des processus de développement, de la transformation des produits et des dérivés de l’arganier.

Par ses activités le CNA sera le temple des recherches interactives et un centre de rayonnement des grandes valeurs de l’arganier et de ses dérivés. C’est un équipement structurant et phare de la ville qui l’abritera. Son aura sera perceptible dans toute la région.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *