Céréales : Une production prévisionnelle de 98 millions de quintaux en 2021

Céréales : Une production prévisionnelle de 98 millions de quintaux en 2021

La production céréalière au Maroc affiche un bon rendement. Les précipitations de la campagne en cours, caractérisées par une continuité dans le temps, une bonne répartition spatiale et une occurrence avec les stades clés de développement des céréales (tallage, montaison et remplissage), augurent de bonne perspective pour la filière.

Ainsi, la production prévisionnelle des trois céréales principales au titre de la campagne 2020/21 est estimée à 98 Millions de quintaux soit une hausse de 54,8% en comparaison avec la moyenne de cinq ans (63,3 millions de quintaux) et 206% par rapport à la campagne précédente. « En termes de performance, cette campagne se situe parmi les meilleures campagnes des dix dernières années dont la production a dépassé (95 millions de quintaux). En termes de rendement, la campagne 2020/21 a enregistré un rendement prévisionnel supérieur de 10% au rendement moyen des cinq meilleures campagnes céréalières (20,1 quintaux par hectare) depuis 2008 », relève-t-on de la tutelle. Et de poursuivre que « cette production résulte d’une superficie céréalière semée au titre de cette campagne de 4,35 millions d’hectares dont l’état végétatif est à 75% bon à très bon ».

Les prévisions de la tutelle portent ainsi sur une production de 48,2 millions de quintaux de blé tendre. Le blé dur devrait atteindre une production prévisionnelle de 23,4 millions de quintaux au moment où celle de l’ordre se situerait autour de 26 millions de quintaux.

Le département de l’agriculture assure, par ailleurs, que les autres cultures affichent un état favorable notamment la betterave à sucre dont la récolte a déjà commencé. Les agrumes et les oliviers en stade de floraison affichent de bonnes perspectives . Toutefois, leur atteinte reste tributaire de l’évolution des conditions météorologiques, particulièrement les températures du mois de mai et juin. La tutelle observe également une amélioration de la situation alimentaire du cheptel et ce depuis le début de la campagne. En effet, les disponibilités fourragères sur parcours et la bonne campagne céréalière en vue annoncent une reprise du secteur de l’élevage après deux campagnes de sécheresse.

Par ailleurs, et grâce aux disponibilités fourragères sur parcours et à la bonne campagne céréalière en vue, la situation alimentaire du cheptel s’est nettement améliorée depuis le début de la campagne annonçant une reprise du secteur de l’élevage après deux campagnes de sécheresse. Dans ce contexte de reprise, le secteur agricole devrait augmenter de manière significative comparé à la performance atteinte en 2020. Une évolution qui permettrait d’absorber les baisses successives enregistrées les deux dernières années et par conséquent réaliser une croissance additionnelle. Le secteur de l’agriculture devrait ainsi atteindre une valeur ajoutée prévisionnelle de 130 milliards de dirhams cette année en hausse de 18,2%. Une anticipation qui traduit la résilience du secteur agricole qui a été construite tout au long des dernières années ainsi que les efforts et d’investissement consentis pour développer une infrastructure productive solide et durable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *