CESE : Bientôt une autosaisine sur l’informel

CESE : Bientôt une autosaisine sur l’informel

Le Conseil poursuit ses activités en cette période d’état d’urgence sanitaire


L’informel au cœur des réflexions du Conseil économique social et environnemental. Le CESE compte s’autosaisir de ce sujet dans ses différentes dimensions socioéconomiques et du ciblage social des démunis impactés par la crise actuelle. L’objectif étant de formuler des réponses globales et inclusives qui profitent à l’ensemble des citoyens. De même, le Conseil se penche sur la révision du programme initial des autosaisines pour cette année de sorte que les thématiques soient en phase avec les enjeux et les défis de la nouvelle conjoncture imposés par la pandémie du Covid-19.

Ces annonces viennent confirmer la continuité des activités de Conseil en cette période d’état d’urgence sanitaire. En effet, depuis le début de la crise au Maroc le Conseil a pris toutes les dispositions nécessaires pour assurer la continuité de ses services et préserver la santé de ses membres, personnel et prestataires. Parmi la palette de mesures préventives engagées, on cite la désinfection des locaux, la mise en place de distributeurs muraux de solutions hydroalcooliques ainsi que la diffusion de notes d’information et de sensibilisation.

Après la déclaration de l’état d’urgence sanitaire, ces mesures se sont renforcées en vue de poursuivre les travaux du Conseil tout en respectant la décision de confinement. Et pour assurer la continuité de ses activités, le Conseil a placé la digitalisation au cœur de son dispositif organisationnel.

En vue de modérer les interactions physiques le CESE a procédé au télétravail ainsi qu’à la réduction de l’échange de courriers et documents en papier limitant ainsi que les risques de contagion. A cet effet, tous les outils technologiques et logistiques ont été mobilisés favorisant à l’ensemble des effectifs le travail à distance.

De même, les travaux hebdomadaires des commissions permanentes et des groupes de travail, les réunions du bureau, ainsi que la tenue de l’assemblée générale du CESE, se déroulent actuellement par visioconférence. Il en est de même pour les auditions qui se tiennent désormais à distance.

Pour les tâches nécessitant la présence physique du capital humain, le Conseil indique qu’il a été procédé au traitement et désinfection de tous ses locaux selon les standards en vigueur. Notons que la prochaine session prévue pour la fin du mois courant va délibérer et voter à distance le projet de rapport du CESE sur l’intégration régionale du Maroc en Afrique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *