Chefchaouen : Une convention tripartite pour relancer le tourisme

Chefchaouen : Une convention tripartite pour relancer le tourisme

Elle prévoit la mise en place d’une série de points d’information et d’orientation pour les visiteurs

Célèbre par son aspect touristique au niveau international, la perle bleue est considérée parmi les destinations mondiales les plus affectées par la crise sanitaire liée à la Covid-19. A cet effet, le Conseil provincial de Chefchaouen, la délégation provinciale du tourisme et l’Association de développement touristique de Chefchaouen viennent de signer une convention-cadre de partenariat visant à soutenir et à relancer les activités touristiques dans les quatre coins du territoire provincial. La conclusion de cette convention tripartite a eu lieu lors d’une rencontre de communication organisée, dernièrement, au profit des professionnels dans le cadre des préparatifs pour la reprise de leurs activités. Les trois signataires s’engagent à travailler ensemble pour mettre en avant les atouts et les potentialités touristiques dont regorge Chefchaouen et son arrière-pays.

Il en ressort que des efforts seront déployés par toutes les parties prenantes en vue de valoriser et de promouvoir le patrimoine culturel et historique de la province et ses multiples paysages naturels sur le Web et les réseaux sociaux. Surtout que la médina de Chefchaouen est toujours présente avec son aspect architectural andalou-mauresque et son bleu spécifique dans les visites virtuelles organisées par les sites web spécialisés nationaux et internationaux.
Cette convention prévoit la mise en place d’une série de points d’information et d’orientation, notamment dans les petites communes et les zones rurales touristiques, qui connaissent une grande affluence pendant les week-end et les vacances scolaires et d’été. Il s’agit également d’améliorer la connexion internet dans les lieux et espaces les plus fréquentés par les touristes.

Par ailleurs, cette rencontre de communication a permis aux acteurs du tourisme de discuter avec les responsables des sujets prioritaires et des grands problèmes dont souffre le secteur en ce temps de crise sanitaire sans précédent. Ayant opté, comme c’est le cas pour les différents types de commerce, pour la fermeture de leurs établissements bien avant l’entrée en vigueur officielle de l’état d’urgence sanitaire, ils continuent d’être frappés de plein fouet par cette crise sanitaire. Comme c’est le cas pour les autres secteurs à leur tête l’artisanat, la reprise de l’activité sera, aux yeux des professionnels du tourisme, très difficile sans les touristes internationaux, qui se positionnaient en temps normal, au premier rang en termes d’arrivées et de nuitées dépassant ainsi le tourisme interne et les autres marchés étrangers.

Notons que pour aider à la relance des activités touristiques, les professionnels et les responsables ont convenu, lors de cette rencontre de communication, de la nécessité de la réhabilitation et l’organisation du secteur, dont dépend grandement l’économie de la province de Chefchaouen. Ils ont appelé à la création de nouveaux itinéraires touristiques et la mise en état de ceux déjà existants et la lutte contre le phénomène des chiens errants et des délinquants, qui donnent une mauvaise image de la destination. Ils ont recommandé la création de nouveaux espaces de stationnements automobiles et l’entretien et la propreté des sites touristiques et naturels avec le respect des conditions de protection de la santé et de la sécurité des visiteurs de toute contamination au coronavirus. Ils ont appelé à la mobilisation de plus d’efforts et d’investissements pour la réalisation des projets touristiques déjà programmés, dont la création d’un établissement de formation pour les métiers du tourisme de montagne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *