Christine Lagarde: Le Maroc sur la bonne voie

Christine Lagarde: Le Maroc sur la bonne voie

Christine Lagarde confirme une nouvelle fois la confiance dont jouit le Maroc auprès du Fonds monétaire international (FMI). En effet, actuellement en visite au Maroc, la directrice générale du FMI a mis en avant les énormes progrès accomplis par le Maroc et encouragé les autorités marocaines à continuer sur la même voie, en faveur d’une meilleure stabilité financière et d’un bon cadrage macroéconomique.

«L’objet de ma visite est d’encourager les autorités marocaines à continuer ce travail qui a été engagé pour une meilleure stabilité financière et pour un bon cadrage macroéconomique afin de continuer à développer et à créer de la croissance et de l’emploi», a déclaré Mme Lagarde à la presse, à l’issue de son entretien, jeudi 8 mai à Rabat, avec le ministre de l’économie et des finances, Mohammed Boussaid.

Aussi, la directrice générale du FMI a fait savoir que la Ligne de précaution et de liquidité (LPL) décrochée par le Maroc auprès de son institution constitue «une espèce d’assurance» pour continuer à développer la stabilité financière et les réformes des systèmes enclenchées, ajoutant que le Royaume n’a pas eu à l’utiliser ni à la décaisser. Elle a, en outre, relevé l’impératif de préserver une croissance inclusive qui profitera aussi aux plus démunis et aux personnes en difficulté.

Pour sa part, M. Boussaid a souligné que «le redressement financier» au Maroc est en cours, précisant que d’importants efforts restent à accomplir, notamment en matière de la poursuite des réformes ayant trait aux finances publiques et à l’économie nationale.

«Notre préoccupation aujourd’hui est la relance économique et la consolidation d’une croissance inclusive capable de créer des emplois», a-t-il expliqué. Il a, par la même occasion, noté que cette croissance «ne peut venir» que par le développement de stratégies sectorielles qui commencent aujourd’hui à donner leurs fruits, se félicitant de la dernière stratégie d’accélération industrielle qui permet de soutenir la croissance et de créer des emplois. «Notre salut, encore une fois, est la poursuite des réformes économiques et financières», a affirmé M. Boussaid.

Pour lui, le Maroc se positionne aujourd’hui comme un modèle dans la région grâce à sa détermination à poursuivre les réformes enclenchées sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Le ministre de l’économie et des finances s’est, également, déclaré réjoui «des relations très anciennes et empreintes de franchise, de confiance et de respect mutuel» liant le Maroc et le FMI.
 

Avec MAP

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *