CNT : Bentahar et Mhamdi Alaoui se réunissent avec les professionnels du Nord

CNT : Bentahar et Mhamdi Alaoui se réunissent avec les professionnels du Nord

Dans le cadre de la première escale de sa tournée régionale

La Confédération nationale du tourisme (CNT) a fait escale à Tanger. Elle s’inscrit dans le cadre de la tournée régionale menée par Hamid Bentahar, président de la CNT, et Hicham Mhamdi Alaoui, son vice-président. Ce qui a permis au nouveau binôme à la tête de la Confédération d’échanger avec des représentants des professions touristiques de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

«L’objectif étant d’avoir une première prise de contact, d’échanger autour des problématiques pressantes et de mener une réflexion collégiale sur les pistes de sortie de la crise», selon un communiqué émis suite à cette première escale. Intervenant à cette occasion, M. Bentahar a fait part de sa volonté de porter la parole des opérateurs et de défendre leurs intérêts à tous les niveaux. Il a tenu par la même occasion à évoquer les axes prioritaires adoptés par le conseil d’administration, qui constitueront le cheval de bataille de son mandat : la co-construction, la compétitivité et la durabilité.

Cette rencontre a constitué pour les responsables au sein du Conseil régional du tourisme de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CRT-TTA) et les professionnels du Nord en général de saluer les efforts déployés par les deux nouveaux responsables de la CNT pour la promotion des professions touristiques au niveau régional et national.

Le succès du nouveau bureau de la CNT constitue «notre propre réussite en tant qu’opérateurs touristiques. Nous sommes confiants que Hamid Bentahar, l’homme du consensus et de l’écoute, saura, avec Hicham Mhamdi Alaoui, unifier la voix de notre secteur, qui se doit d’être plus audible et crédible face aux décideurs nationaux», a fait savoir Rkia Alaoui, présidente du CRT-TTA.
Les opérateurs touristiques ont par la suite exposé au binôme les potentialités mais aussi les réalités de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, qui fait face à de sérieuses difficultés. Un échange qui a tourné autour de 4 sujets principaux portant sur le maritime, la saisonnalité, le digital et la formation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *