970x250

Commerce international : La CGEM et l’Administration des douanes s’allient en faveur des entreprises

Commerce international : La CGEM et l’Administration des douanes s’allient en faveur des entreprises

Un accord-cadre vient d’être signé entre les deux entités pour améliorer le climat des affaires et préserver les intérêts des entreprises marocaines tournées vers l’international. Un comité de pilotage permettra de mettre en œuvre et de suivre toutes les actions qui seront mises en place dans ce sens.

Les détails

C’est avant-hier que Chakib Alj, président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), et Nabyl Lakhdar, directeur général de l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII), ont signé un accord-cadre officialisant le partenariat entre les deux institutions. Cette alliance permettra de mieux accompagner les entreprises marocaines positionnées dans le commerce international. La relation entre les acteurs économiques et l’Administration devra en être ainsi améliorée.

L’accord qui visera ainsi à promouvoir les services de la douane auprès des membres de la CGEM impliquera l’instauration de mécanismes de facilitation des opérations liées au commerce international. Parmi les principaux enjeux, la mise en place d’une catégorisation d’entreprises, une chaîne logistique sécurisée selon les normes et la réglementation en vigueur et une production nationale protégée de la concurrence étrangère. “Notre objectif commun, à travers cette convention qui s’inscrit dans le cadre du partenariat CGEM-ADII, est l’amélioration du climat des affaires et le renforcement de la compétitivité des entreprises marocaines pour qu’elles puissent mieux s’exporter”, a souligné Chakib Alj, président de la CGEM. De son côté, le directeur général de l’ADII a indiqué que «la facilitation des procédures et la simplification du transit des marchandises sont au centre de l’action de l’Administration des douanes, qui a mis en place une boîte à idées pour recueillir les propositions des douaniers et des opérateurs économiques qui versent dans l’amélioration de la compétitivité de l’entreprise nationale».
C’est dans cette optique que les données douanières seront mises à la disposition de la CGEM au profit de ses membres.

Ce sera aussi l’occasion de résoudre les dossiers en contentieux en vue de les réduire à terme… Il a également été convenu que les deux entités œuvreront pour modifier l’environnement légal, le cas échéant, selon les exigences du commerce international. Il s’agira entre autres d’anticiper les changements en décortiquant le contenu de la loi de Finances, notamment en matière de transformation industrielle et de développement durable. Et pour assurer le suivi de la mise en application des points retenus dans le cadre de cet accord, un comité de pilotage a été créé et sera présidé par les responsables respectifs des deux entités.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.