Communication : Les 5 mesures des agences conseil pour la relance

Communication : Les 5 mesures des agences conseil pour la relance

Le secteur a connu 50% à 100% de baisse du chiffre d’affaires

Du côté des mesures légales, l’UACC propose la possibilité de réduction du temps de travail au-delà des 60 jours autorisés par le code du travail, pour permettre aux entreprises de préserver l’emploi de leurs collaborateurs.

Le secteur de la communication reflète la bonne santé d’une économie.
A l’heure où le Maroc se dirige vers le déconfinement et la reprise des activités, l’Union des agences conseil en communication (UACC) dévoile ses 5 mesures de soutien à la relance du secteur et de l’économie nationale. A l’image d’un grand nombre d’activités, le secteur de la communication a été touché par la crise : 50% à 100% de baisse du chiffre d’affaires des agences, les métiers les plus touchés étant l’événementiel et la publicité. Globalement, le secteur emploie plus de 90.000 personnes. En temps normal, il génère un chiffre d’affaires annuel de 12 milliards DH. De même, le poids économique de l’écosystème anime 8.500 entreprises.

Les investissements publicitaires en baisse de 43%

Depuis le début du déconfinement, les investissements publicitaires ont connu une baisse de 43%. Dans le détail, on compte un recul de -18% pour la télévision, -60% pour la radio, -56% pour la presse, – 25% pour l’affichage, -45% pour le digital et -100% pour le cinéma (fermeture des salles de cinéma oblige). Dans le top 5 des annonceurs durant cette période se trouvent les télécommunications (-18%), l’alimentaire (-44%), l’entretien (+83%), toilette/beauté (-33%), et banques/assurances (-50%). En 2019, les secteurs de l’immobilier, du transport et des banques et assurances étaient respectivement à la 3ème et 4ème places.

Un plan Marshall !

Pour relancer le secteur, l’UACC recommande 5 mesures d’urgence qu’elle a soumises à la Fédération du commerce et des services de la CGEM, au Comité de veille économique, au Conseil économique, social et environnemental et au Conseil national de la presse. Ainsi, les mesures fiscales reposent sur la suspension du paiement de l’impôt sur le revenu et des charges sociales durant l’année 2020 et allègement de l’IS sur l’année 2020. Pour ce qui est des mesures financières, celles-ci portent sur l’accès simplifié à Damane Oxygène sur une période de 12 mois minimum et le prolongement des crédits de financements à taux réduits et réduction des délais de paiement avec mise en place de pénalités de retard.
Du côté des mesures légales, l’UACC propose la possibilité de réduction du temps de travail au-delà des 60 jours autorisés par le code du travail, pour permettre aux entreprises de préserver l’emploi de leurs collaborateurs.
En matière d’incitation à l’investissement en communication, les professionnels proposent l’exonération de la taxe d’écran (droits de timbre sur la publicité audiovisuelle) pour les investissements audiovisuels qui atteignent un palier indexé sur le chiffre d’affaires de l’entreprise, et le renforcement de la commande publique de la communication.
Enfin, l’UACC appelle à la mise en place des subventions pour les médias d’information (presse, radios) sur la base des investissements réalisés et de la performance des médias (base objective).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *