Conjoncture : Le taux de croissance en recul de 7,2% au 3ème trimestre de 2020

Conjoncture : Le taux de croissance en recul de 7,2% au 3ème trimestre de 2020

L’impact de la crise liée à la Covid-19 se confirme pour l’activité économique. Selon la dernière note de conjoncture de la direction du trésor et des finances extérieures DTFE (Janvier 2021), le taux de croissance économique au 3ème trimestre de l’année 2020 a enregistré une contraction de 7,2% contre +2,4% au T3-19.

Ce document fait état par ailleurs des hausses respectives de 5,5% et de 10,1% de la production des phosphates et de ses dérivés à fin novembre 2020 contre +3,7% et 12,6% il y a un an. On observera aussi un repli du taux d’utilisation des capacités de production industrielles de 9,9 points en moyenne des onze premiers mois de l’année 2020 s’établissant à 64,4% et un fléchissement de la production locale d’électricité de 4,1% à fin 2020 contre +17,2% un an auparavant. Pour ce qui est du secteur du ciment, il s’avère que ses ventes sont en quasi-stagnation en décembre, ramenant ainsi la contre-performance annuelle à -10% en 2020 contre +2,6% un an auparavant. Sans surprise, l’activité touristique est, pour sa part, en recul avec -78% des arrivées et -70% des nuitées réalisées dans les hôtels classés à fin septembre 2020. Sur un autre volet, on remarquera également un allègement de 49,2 MMDH du déficit commercial qui s’établit à 138,8 MMDH à fin novembre, suite à une baisse de 71,2 MMDH ou 15,9% des importations plus importante que celle des exportations (-22 MMDH ou -8,4%).

Du coté des Avoirs Officiels de Réserve, ils sont en hausse de 38,5 MMDH au terme des onze premiers mois de l’année 2020 pour atteindre 291,8 MMDH, permettant ainsi de couvrir 7 mois et 29 jours d’importations de biens et services, relève la même source. Dans ce contexte, les crédits bancaires sont en progression de 21,5 MMDH (ou 2,4% à fin novembre 2020) contre +21,4 MMDH (ou +2,5% un an auparavant). La même source rapporte un creusement du déficit de liquidité de 1,2 MMDH en novembre pour atteindre 96,3 MMDH et ce, contre 65,5 MMDH en début d’année. Le taux d’inflation est maintenu à un faible niveau (+0,7% en 2020 contre +0,2% en 2019), suite à l’augmentation des prix des produits alimentaires (+0,9% contre -0,9%) et non alimentaires (+0,5% contre +1%).

S’agissant du déficit budgétaire, il se creuse pour se situer à près de 82,4 MMDH à fin 2020 contre 40,5 MMDH à fin 2019, recouvrant une baisse des recettes ordinaires de 23,7 MMDH ou 9,4% et une hausse de 7,6 MMDH ou 3,4% des dépenses ordinaires. Dans sa note de conjoncture, la DTFE indique une progression de l’encours de la dette globale du Trésor à fin novembre 2020 de 68,9 MMDH ou 9,2% par rapport à fin 2019 pour atteindre 818 MMDH contre +31,6 MMDH ou +4,4% au terme de la même période de l’année précédente. Enfin, le taux de chômage est en hausse de 3,3 points atteignant 12,7% au niveau national au terme du T3-20, soit +3,8 points en milieu urbain (16,5%) et +2,3 points en milieu rural (6,8%).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *