EconomieUne

Conjoncture : Le tourisme et l’aérien affichent bonne mine

Selon la note de la DEPF de janvier 2024

Indicateurs : Le tourisme et le transport aérien poursuivent leur dynamique, selon la note de conjoncture de janvier 2024. Cette évolution est en ligne avec le net rebond, à fin novembre, des recettes voyages (+15,8%), des arrivées touristiques (+36%), des nuitées (+38%) et du nombre de passagers (+31,5% au terme de 2023). Rétrospective des principaux indicateurs des activités tertiaires.

La valeur ajoutée du secteur du tourisme a dépassé son niveau d’avant-crise de 13,8% au troisième trimestre 2023 et ce, en dépit du séisme qui a frappé la région d’Al-Haouz, en septembre dernier. C’est ce que dévoile la note de conjoncture de la DEPF du mois de janvier 2024. Cette note qui fait état de l’évolution récente des principaux baromètres de l’activité économique nationale et internationale révèle qu’à fin septembre 2023, la valeur ajoutée du secteur du tourisme a récupéré en moyenne près de 99% de son niveau pré-crise, après avoir récupéré 77,1% à fin septembre 2022. «En variation annuelle, la valeur ajoutée de ce secteur s’est accrue, en moyenne, de 32,1% au terme des neuf premiers mois de 2023, bénéficiant d’une hausse de 11,2% au troisième trimestre, de 31,2% au deuxième trimestre et de 53,9% au premier trimestre 2023», rapporte la même source. Dans le même sens, le tourisme poursuit sa performance à fin novembre 2023, affichant un accroissement du nombre des arrivées à la destination «Maroc» de 36%, en une année, soit près de 13,3 millions d’arrivées.

Comparativement à son niveau d’avant crise, le nombre de ces arrivées s’élève à 11%, après une hausse de 9,6% à fin septembre 2023 et un recul de 18,6% il y a une année. Concernant les nuitées réalisées dans les établissements d’hébergement classés, leur flux est en hausse, en glissement annuel, de 38%, à fin novembre 2023. « Cette évolution revient à la hausse notable des nuitées des non-résidents de 60% et de celles des résidents de 8%, dans les principales destinations du Royaume, notamment Marrakech (+53%), Agadir (+29%), Casablanca (+36%), Tanger (+22%), Fès (+32%), Rabat (+25%), Essaouira (+41%) et Al Haouz (+64%) », explique la même note.
Pour ce qui est du taux de récupération de ces nuitées par rapport à leur niveau antérieur à la crise, il a atteint 101% à fin novembre 2023, contre 73% à fin novembre 2022. Du côté des recettes touristiques, elles ont enregistré un record de 97,4 milliards de dirhams au terme des onze premiers mois de 2023, en croissance de 15,8%, en une année. Par rapport à fin novembre 2019, elles se sont raffermies de 33,7%, après une hausse de 15,5% un an plus tôt.

Durant les neuf premiers mois de 2023, la valeur ajoutée du secteur de transport et entreposage a pour sa part augmenté de 4,7% (en moyenne), après un accroissement de 3,9% un an plus tôt, en raison d’une augmentation de 7,1% au premier trimestre, de 5,3% au deuxième trimestre et de 1,6% au troisième trimestre 2023. Il en ressort que la valeur ajoutée du secteur a récupéré en moyenne 83,5% de son niveau pré-crise à fin septembre 2023, après avoir récupéré 79,9% à fin septembre 2022.

«A fin 2023, l’activité du secteur de transport aérien a affiché une croissance remarquable tant par rapport à l’année dernière que par rapport à son niveau d’avant-crise. En effet, les aéroports nationaux ont accueilli un flux record de près de 27,1 millions de passagers, en consolidation de 31,5% en une année, porté par le renforcement du trafic international de passagers de 32,5% et de celui du trafic national de 23,4%.
Comparé à son niveau d’avant-crise, le trafic aérien global de passagers s’est raffermi de 8%, bénéficiant d’un accroissement du trafic international de 10,7%», souligne la note de la DEPF. Si on raisonne par trimestre, il s’avère également que le volume de passagers ayant transité par les aéroports nationaux a augmenté de 23% au quatrième trimestre 2023, en variation annuelle, après une croissance de 3,8% au troisième trimestre, une hausse de 23,9% au deuxième trimestre et une croissance de 309,7% au premier trimestre 2023. Par rapport aux mêmes périodes de 2019, le taux de récupération de ce trafic s’est élevé à 123,9% au quatrième trimestre, 99,6% au troisième trimestre, 103,5% au deuxième trimestre et 106,2% au premier 2023. Concernant l’activité portuaire, le volume global des trafics de commerce traités par les ports nationaux, y compris le transbordement, s’élève à 155,2 millions de tonnes à fin septembre 2023, en progression de 2,8%, en glissement annuel. Cette croissance est due, selon la même source, notamment, à la consolidation du transbordement des conteneurs, des hydrocarbures et des véhicules neufs de 10,1%. Par ailleurs, le volume du trafic manutentionné au sein du port de Tanger Med s’est raffermi de 9,5% à fin septembre 2023 à 91,8 millions de tonnes, soit 59% du trafic global. Les activités tertiaires sont ainsi dans le vert. C’est le cas ainsi pour le secteur des télécommunications. En effet, la valeur ajoutée du secteur d’information et communication s’est accrue en moyenne de 1,1% au terme des neuf premiers mois de 2023, après une hausse de 3,9% un an plus tôt, faisant suite à une augmentation de 0,3% au troisième trimestre, de 2% au deuxième trimestre et de 0,9% au premier trimestre 2023. Concernant le segment des télécommunications, ses principaux indicateurs ont connu une dynamique favorable à fin septembre 2023, notamment le parc de la téléphonie mobile et de l’Internet.

Il en ressort que le nombre d’abonnés à la téléphonie mobile est en hausse de 4,9% enregistrant un volume de près de 57,3 millions d’abonnés. Dans le même sens, le taux de pénétration de la téléphonie mobile a atteint, à fin septembre 2023, 154,8%, soit son plus haut niveau historique, selon la même source. Concernant le parc de la téléphonie fixe, il s’est consolidé de 7,6% à près de 2,8 millions d’abonnés, pour un taux de pénétration record de 25,1%. S’agissant du parc de l’Internet, il affiche une hausse de 8,1% à fin septembre 2023, comptant 39,5 millions d’abonnés. Son taux de pénétration dépasse pour la première fois la barre des 100%, soit 106,8%, après 99,8% un an auparavant et 74,1% au terme des neuf premiers mois de 2019.

Articles similaires

EconomieUne

Grâce à ses atouts riches et diversifiés : Le Nord mise sur le tourisme multidimensionnel

La ville du détroit est promise à un bel avenir dans ce...

AutomobileUne

La nouvelle Kia citadine conjugue modernité et audace

La nouvelle Kia Picanto débarque sur le marché marocain. Disponible à partir...

EconomieUne

Efficacité énergétique dans l’industrie : La deuxième phase du projet AEEIM de l’ONUDI lancée

Cette nouvelle étape se distingue par la mise à disposition d’une offre...

EconomieUne

Protection des zones oasiennes : M. Sadiki met en exergue l’expérience marocaine

Selon le ministre, le Maroc a adopté une stratégie nationale intégrée adossée...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux