Consécration de la TPE : Attijariwafa bank, un engagement citoyen à travers la 2ème édition des Trophées Ana Maak

Consécration de la TPE : Attijariwafa bank, un engagement citoyen à travers la 2ème édition des Trophées Ana Maak

C’est avant hier que s’est tenu  l’événement. Sur les 1.950 candidatures enregistrées au départ à travers le Maroc, une présélection a permis de mettre en compétition devant le jury final 50 projets. Quinze d’entre eux ont été distingués.

Les détails.

La seconde édition de l’événement Ana Maak confirme la démarche citoyenne de la banque. Celle-ci a mis en place des actions pour identifier des projets innovants rentables pour les accompagner en termes d’ingénierie financière et en financement.

C’est dans cet esprit que trois catégories de prix ont été imaginées par les maîtres d’œuvre de cet événement dont le coup d’envoi a été lancé par le président de la banque en personne tant les enjeux sont énormes.

Le prix du meilleur projet de création d’entreprise s’adresse aux jeunes entreprises en phase de démarrage ayant moins d’un an d’existence et aux porteurs de projets ayant la capacité de transformer une idée innovante en projet réalisable. Le prix de l’innovation ouvert aux TPE cible ce type d’entreprises qui ont développé des technologies, procédés, produits ou services innovants pour répondre aux besoins du marché et notamment à l’export.

Enfin, le prix du développement durable vise les TPE qui se positionnent dans un processus de développement durable (efficacité énergétique, économie solidaire …) en adoptant des pratiques éco-responsables en développant des produits services éco-friendly ou en œuvrant dans l’entrepreneuriat social.

L’engouement enregistré est clair : 1.950 candidatures ont été enregistrées aux quatre coins du Royaume durant la période du 14 octobre au 2 novembre derniers sur le site daramoukawil.com. L’organisation d’une caravane des Trophées Ana Maak à travers les 10 principales villes du Royaume (Laayoune, Ait Melloul, Marrakech, Fès, Meknès, Al Hociema, Oujda, Tanger, Rabat et Casablanca) a permis de faire une présélection ramenant le chiffre des candidats à 405 entrepreneurs. Un jury régional composé de plusieurs partenaires intervenant dans le domaine de l’entrepreneuriat (Chambres de commerce et chambres d’artisanat locales, Centres régionaux d’investissement, représentations régionales de la CGEm, de la CDG et de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences, Centre des Très petites entreprises solidaires, universités, associations, fondations d’entrepreneuriat locales) a opéré du 19 novembre au 9 décembre derniers. Résultat des courses : 50 projets ont été qualifiés pour venir présenter le 17 décembre devant un jury final leur projet. Durant toute une journée, des jeunes et des moins jeunes émus, stressés mais dont la hargne de réussir était bien réelle ont défilé tour à tour face à un jury attentif non seulement à l’idée mais aussi à la rentabilité du projet.

En définitive, 15 projets ont été primés : 3 gagnants pour les prix renvoyant aux catégories officielles Trophées Ana Maak et 12 gagnants selon les 12 régions.

Les gagnants des prix officiels et des prix par région ont reçu des dons financiers. La banque s’est engagée aussi à leur octroyer des crédits à des taux bonifiés ainsi qu’un compte bancaire gratuit. Un référencement au niveau de son service achats leur permettra aussi de participer aux marchés.

L’accompagnement s’effectuera à travers les techniques de mentoring classiques. Des experts seront dédiés à cette fin. L’objectif étant d’apporter du conseil à ces porteurs de projets pour un développement durable et pérenne de leur activité. Le conseil sur mesure s’effectuera à travers les centres Dar Al Moukawil ou les centres de TPE d’Attijariwafa bank. Au final, la banque, au-delà de ses activités liées à son métier de bases, se positionne résolument pour apporter sa contribution sociale. L’accompagnement des TPE devra en effet créer davantage d’emplois. Leur pérennisation grâce à des accompagnements en termes d’ingénierie financière et de mentoring est attendu par ce genre d’initiative qui enregistre un engouement croissant. Les enjeux sont réels. Le processus avance… et s’intègre dans le développement économique du pays.

Composition du jury final

– Abdellah El Fergui, président de la Confédération marocaine des TPE-PME

Aderrahim Aquesbi, directeur de la stratégie de communication de Maroc PME

Taoufik Lahrach, secrétaire général de la CCG

Khalid El Ouazzani, directeur du centre de recherche Links.

Leila Jaafor Kilani, spécialiste en développement social au bureau national de la Banque africaine de développement.

Karim Idrissi Kaitouni, directeur exécutif en charge des marchés des entreprises à Attijariwafa bank.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *