Convention de partenariat : La CNSS et la CGEM lancent un nouveau service de médiation

Convention de partenariat : La CNSS et la CGEM lancent un nouveau  service de médiation

Le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj, et Abdellatif Mortaki, directeur général par intérim de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), ont signé lundi 5 octobre 2020 à Casablanca une convention de partenariat visant le renforcement de la coopération entre les deux institutions et la mutualisation de leurs moyens, notamment pour la mise en place d’un nouveau service de médiation baptisé «Corridor CGEM-CNSS».

Dans un communiqué, la CGEM précise que «cette initiative rentre dans le cadre du programme du mandat de la présidence actuelle de la CGEM qui prévoit la mise en place de nouveaux services à forte valeur ajoutée pour les membres, notamment des corridors avec différentes administrations et le renforcement de la proximité opérationnelle avec les TPE-PME. Elle s’inscrit également dans le cadre du plan stratégique de développement de la CNSS qui vise le renforcement de la politique de proximité et l’amélioration de la qualité des services rendus aux entreprises affiliées».

Le service «Corridor CGEM-CNSS» est destiné à accompagner les chefs d’entreprises, dans toutes les régions du Royaume, dans le traitement de leurs dossiers CNSS, en leur fournissant l’assistance nécessaire pour garantir une communication fluide et efficace, assurer la mobilisation des interlocuteurs adéquats et favoriser la concertation afin de dissiper d’éventuelles incompréhensions.
A noter que cette convention s’applique à l’ensemble des services de la CNSS orientés vers ses entreprises affiliées, notamment les services électroniques, la résolution des cas de demandes de prestations bloquées et l’intermédiation en faveur des arrangements pour le règlement des créances des entreprises en difficulté. La CGEM et la CNSS travailleront ensemble afin de formuler des propositions pour intégrer le secteur informel et contrecarrer la sous-déclaration et la concurrence déloyale. Un Comité permanent a été mis en place par les deux institutions pour assurer le suivi et l’évaluation de l’avancement des projets inscrits dans leur feuille de route commune.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *