EconomieUne

Coopération maroco-allemande : La deuxième phase du projet DIAF officiellement lancée

© D.R

Cette deuxième phase a pour objectif de s’appuyer sur les progrès réalisés jusqu’à présent pour renforcer à long terme l’agriculture biologique et les organisations professionnelles agricoles et forestières (OPAF) au Maroc.

Le Maroc et l’Allemagne approfondissent leur coopération bilatérale dans le domaine de l’agriculture et de la sylviculture. Une collaboration qui vise à soutenir les efforts de réformes du secteur agricole et forestier au Maroc. Dans ce sens, un atelier a eu lieu mardi à Rabat marquant le lancement de la deuxième phase du projet technique dans le secteur agricole et forestier (DIAF) menée conjointement par les deux pays. L’occasion étant de donner les grandes lignes de l’orientation stratégique et les axes d’intervention pour la deuxième phase dudit projet.

« Initié via la signature d’une déclaration d’intention en avril 2019 et un accord de mise en œuvre en novembre 2019, le projet DIAF a connu un franc succès lors de sa première phase d’exécution de quatre années (2019 – 2023)», indique le département de l’agriculture dans un récent communiqué. Et de rappeler que «l’accord de mise en œuvre pour cette deuxième phase du projet de Dialogue technique agricole et forestier (DIAF) Maroco -Allemand a été signé le 20 janvier 2024 à Berlin dans le cadre de la coopération bilatérale entre le ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, et le ministère fédéral de l’alimentation et de l’agriculture (BMEL) de la République fédérale d’Allemagne». Cette deuxième phase du projet DIAF marque une étape importante dans le renforcement des liens entre le Maroc et l’Allemagne dans le domaine agricole et forestier, et démontre la volonté commune de travailler ensemble pour un développement durable. L’objectif étant de s’appuyer sur les progrès réalisés jusqu’à présent pour renforcer à long terme l’agriculture biologique et les organisations professionnelles agricoles et forestières (OPAF) au Maroc.

Elle comprend deux composantes principales. Citons en premier l’amélioration des cadres juridiques et institutionnels pour la promotion et le contrôle de la production agricole biologique ainsi que pour le développement des organisations professionnelles agricoles. Cette composante vise à conseiller le gouvernement marocain sur ces aspects cruciaux. La deuxième composante porte pour sa part sur le renforcement du système des groupements d’entreprises dans le domaine de l’agriculture et de la foresterie, avec un accent particulier sur l’intégration des petites et moyennes entreprises dans les circuits économiques locaux. Dans son approche globale, le projet DIAF vise à intensifier de manière durable les échanges d’expertises et l’assistance technique afin de soutenir et conseiller les partenaires marocains sur des thématiques agricoles prioritaires. Cette initiative s’inscrit dans la lignée des projets similaires du BMEL qui visent à promouvoir un dialogue technique agricole pour répondre à des questions spécifiques du secteur.

Articles similaires

ActualitéUne

Vidéo/SIAM. La recherche & l’innovation, des solutions incontournables pour le développement de l’agriculture

La recherche agricole se présente comme un allié incontournable dans le contexte...

ActualitéUne

Impôts : le 30 avril, dernier délai pour la déclaration des revenus Professionnels

La Direction Générale des Impôts (DGI) rappelle aux contribuables titulaires de revenus...

EconomieUne

Préventica souffle sa 10ème bougie en mai

150 exposants nationaux et internationaux y sont attendus