Cosumar : Les ventes à l’export sauvent la mise

Cosumar : Les ventes à l’export sauvent la mise

Elles ont contribué à la hausse du chiffre d’affaires au 1er semestre

L’activité à l’export sauve le semestre de Cosumar. L’opérateur sucrier a pu atteindre au titre des six premiers mois de l’année une bonne performance financière et ce grâce à la hausse du volume des ventes à l’export. Cette dynamique a compensé, en effet, la baisse enregistrée sur le marché local. Ceci s’est traduit par une hausse de 3,8% du chiffre d’affaires ayant totalisé au premier semestre 4,26 milliards de dirhams contre 4,10 milliards de dirhams à la même période de l’année précédente. Ce bilan arrêté lors du conseil d’administration de Cosumar, tenu récemment sous la présidence de Mohammed Fikrat, fait également ressortir une stabilité de l’excédent brut d’exploitation consolidé à fin juin. Il est resté maintenu à 912 millions de dirhams au titre des six premiers mois de l’année, soit au même niveau atteint une année plus tôt. «Les impacts des conditions climatiques défavorables et les premiers effets de la pandémie de Covid-19 sur l’activité agricole et le chiffre d’affaires local ont été résorbés par la progression de l’activité export au premier semestre de 22% et 36% respectivement en volume et en valeur par rapport à la même période de 2019», commente Cosumar.

Le groupe souligne, par ailleurs, un repli du résultat net consolidé. Il est ressorti à 367 millions de dirhams marquant ainsi une baisse de 9,9% par rapport aux mêmes réalisations du premier semestre de l’année passée. S’agissant des comptes sociaux, l’excédent brut d’exploitation de Cosumar s’est établi à fin juin à 617 millions de dirhams marquant une baisse de 6,8% en glissement annuel. Une régression qui, selon Cosumar, s’explique par le retrait du volume des ventes locales de Cosumar SA et l’incidence des conditions climatiques sur les campagnes de sucreries de Cosumar SA. Le résultat net social s’est, pour sa part, contracté de 179 millions de dirhams pour revenir à 348 millions de dirhams au premier semestre de l’année. Le conseil d’administration de Cosumar a permis de faire le point sur les projets en cours. Citons notamment la construction de la raffinerie Durrah en Arabie Saoudite. Le Groupe annonce, à cet effet, sa finalisation à hauteur de 98%. Toutefois la fermeture de l’espace aérien a gelé les déplacements des techniciens et ingénieurs en charge des tests et essais nécessaires au démarrage de l’activité commerciale de la société.

Dans ce contexte de crise sanitaire, Cosumar décide du maintien des mesures de prévention sanitaire mises en place dans tous les sites du Groupe en vue d’assurer le fonctionnement des unités industrielles, l’approvisionnement régulier du marché et la préparation de la prochaine campagne. Le Groupe annonce, par ailleurs, tous les moyens nécessaires pour assurer ses réalisations futures dans ce contexte pandémique et son impact sur les ventes locales, tout en minimisant l’impact sur la campagne sucrière 2020-2021 des faibles niveaux des barrages à usage d’irrigation qui limitent les superficies contractées.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *