Cosumar : Un chiffre d’affaires en hausse de 8,6% à fin mars

Cosumar : Un chiffre d’affaires en hausse de 8,6% à fin mars

Des résultats financiers solides malgré la crise sanitaire

Cosumar a maintenu sa production à un rythme régulier assurant ainsi un niveau de stocks satisfaisant et un approvisionnement régulier du marché national.

Le groupe Cosumar affiche des résultats financiers solides au premier trimestre. Le chiffre d’affaires de l’opérateur sucrier marque au titre des trois premiers mois de l’année une hausse significative. On note ainsi une progression de 8,6% par rapport à la même période de l’année passée se chiffrant ainsi à 2,05 milliards de dirhams. Commentant cette progression, Cosumar indique que cette évolution s’explique par la nécessité de continuer à alimenter le marché et les stocks de ses clients.

L’endettement net du groupe s’est élevé sur ladite période à 1,39 milliard de dirhams, en progression de 253 millions de dirhams par rapport au niveau atteint à fin décembre 2019.
Cette légère hausse s’explique principalement par le décalage du remboursement de la Caisse de compensation à la fin du premier trimestre de l’année en cours. S’agissant des dépenses d’investissement, le Capex de Cosumar ressort à 98 millions de dirhams. Il concerne principalement la poursuite des mises à niveau et la maintenance de l’outil industriel. Le premier trimestre de Cosumar a été marqué par une forte mobilisation du groupe dans le cadre de son engagement citoyen, notamment en ce contexte de crise. Ceci se matérialise, entre autres, par la contribution à des opérations de distribution de paniers alimentaires. Et en vue de maintenir son activité en toute sécurité, le Groupe a renforcé ses mesures de prévention sanitaire sur l’ensemble de ses sites.

Sur le plan opérationnel, Cosumar a maintenu sa production à un rythme régulier assurant ainsi un niveau de stocks satisfaisant et un approvisionnement régulier du marché national. Ces trois premiers mois ont connu par ailleurs le démarrage de la campagne agricole sucrière cannière. Cette dernière se déroule dans des conditions normales. Cosumar évoque dans ce sens un volume de production de 15.500 tonnes de sucre blanc contre 12.4000 tonnes réalisées à la même période de l’année passée. Notons que le Covid-19 n’a pas freiné l’élan de la filière sucrière puisque toutes les dispositions ont été prises pur assurer un bon démarrage de la campagne betteravière au mois d’avril malgré les contraintes liées à la crise sanitaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *