Covid-19 : 10.000 tests prêts avant fin juin 2020

Covid-19 : 10.000 tests prêts avant  fin juin 2020

MAScIR crée le premier kit 100% marocain pour le diagnostic

Le kit a fait l’objet de tests sur un peu près de 450 échantillons de patients infectés par la Covid-19, précise la même source.

Une nouvelle prouesse marocaine dans la lutte contre la propagation de la Covid-19 et la mise en place d’une véritable souveraineté nationale scientifique. Il s’agit de la création du premier kit entièrement marocain servant à diagnostiquer la Covid-19. Aujourd’hui, ce dispositif est à l’étape d’autorisation de mise sur le marché et avant fin juin, 10.000 tests seront prêts à l’utilisation, expliquent les responsables de ce projet au sein de la Fondation Mascir (Moroccan Foundation for Advanced Science, Innovation and Research) lors d’un webinaire qui s’est déroulé le 3 juin 2020 ajoutant que le prix de ce kit sera deux fois moins cher que ceux disponibles actuellement sur le marché.

Le kit a fait l’objet de tests sur un peu près de 450 échantillons de patients infectés par la Covid-19, précise la même source. «A ceux qui pensent que la recherche & développement est réservée aux pays riches et que c’est trop tard pour nous, nous disons que chaque pays a ses propres opportunités et ses propres sujets potentiels de recherche», relève Khalid Laraichi, président de la fondation précisant qu’il y a actuellement trois axes de recherches fondamentaux à privilégier : la santé, l’énergie et l’agroalimentaire. Capitalisant sur son expérience d’une dizaine d’années dans le développement de kits de diagnostics moléculaires, la Fondation MAScIR, institution de R&D basée à Rabat, a travaillé, dès le début de la crise sanitaire mondiale due au SARS-COV 2, à mettre au point un test diagnostic RT-PCR de cet agent pathogène et qui ait pour caractéristiques d’être spécifique, à haut degré de sensibilité et de fiabilité et au coût maîtrisé.

Une fois mis au point dans ses laboratoires de biologie médicale, elle a soumis ce test à une série de processus de validation dans des centres biologiques et virologiques de référence, au niveau national et international, et qui ont permis d’en attester l’efficacité et la fiabilité. A la fin des essais, le test développé par MAScIR a été validé par les laboratoires agréés nationaux et étrangers, notamment des Forces Armées Royales et de la Gendarmerie Royale ainsi que de l’Institut Pasteur de Paris. Selon les responsables de ce projet, ce test se place au même niveau que les tests utilisés à l’échelle internationale. Parallèlement, cette initiative a été appuyée par les autorités publiques, notamment le ministère de l’intérieur, le ministère de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration et le ministère de la santé, les Forces Armées Royales, la Gendarmerie Royale, l’Institut National d’Hygiène, le CHU de Casablanca et les responsables et les scientifiques des laboratoires nationaux ainsi que de la Direction du médicament et de la pharmacie (DMP).

Notons que MAScIR est une fondation marocaine, créée en 2007, et qui a pour objet de promouvoir et de développer au Maroc des pôles de recherche et développement répondant aux besoins du pays en technologies avancées (la micro-électronique, les matériaux et la biotechnologie). Après 12 ans d’existence, la Fondation MAScIR compte 150 collaborateurs (dont des chercheurs, ingénieurs et techniciens). C’est une plate-forme technologique qui s’étend sur 1.750 mètres carrés dotée d’équipement technologique. La fondation détient 180 brevets déposés avec une trentaine qui dispose d’extensions à l’international ainsi que 650 articles scientifiques publiés. Enfin, la fondation a mené plus d’une centaine de projets et réalisations auprès d’industriels nationaux et étrangers.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *