Covid-19: CDG à la rescousse des TPME et associations de microcrédit

Covid-19: CDG à la rescousse des TPME et associations de microcrédit

De mesures exceptionnelles viennent d’être prises par le groupe CDG en faveur des TPME et des associations des microcrédits. A travers sa filiale Finéa, CDG oeuvre à faciliter davantage les conditions de montage ainsi que la mise en place et le déblocage des lignes de financement du cycle d’exploitation des TPME qui en feront la demande et après analyse de leur situation. De même, Finéa accorde des délais supplémentaires sur les différentes modalités de financement, pouvant aller jusqu’à 6 mois par rapport aux conditions contractuelles. De même, elle relève de 500 points de base les quotités de financement au titre des différentes modalités de crédit «Avances sur marchés nantis» et les taux des dépassements tolérés dans le cadre des traitements dérogatoires. Parmi les mesures prises en faveur de la TPME figurent la généralisation des procédures accélérées pour les déblocages des financements, l’assistance et les conseils qui leurs sont nécessaires afin de leur permettre de traiter au maximum les effets collatéraux de la crise.

En parallèle, CDG engage à travers Jaïda, société de financement des organismes de microfinance au Maroc, un dispositif de soutien, d’accompagnement et de financement spécifiques aux associations de microcrédit et aux micro-entrepreneurs. En ces circonstances exceptionnelles, Jaïda a décidé d’instaurer le report des échéances des prêts pour une durée pouvant aller jusqu’à 3 mois permettant ainsi aux associations d’accorder le report de remboursement des microcrédits aux micro-entrepreneurs. Il a été décidé également de financer la continuité d’activité pour permettre aux associations de microcrédit d’assurer les services d’inclusion financière proposés par leurs réseaux de distribution au niveau territorial.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *