Economie

Création d’entreprises – Dakhla : 438 certificats négatifs délivrés

© D.R

Les SARL viennent en tête avec 337 certificats négatifs, suivies des sociétés en nom collectif (71), des personnes physiques (PP) (24), et enfin 6 sociétés comme groupement à intérêt économique.

Quelque 438 certificats négatifs ont été délivrés lors des neuf premiers mois de l’année en cours par la délégation du ministère du commerce et de l’industrie de Dakhla, pour la création de nouvelles entreprises dans la région de Dakhla-Oued Eddahab, contre 493 durant la même période une année auparavant.

Les sociétés à responsabilité limitée (SARL) viennent en tête avec 337 certificats négatifs, suivies des sociétés en nom collectif (71), des personnes physiques (PP) (24), et enfin 6 sociétés comme groupement à intérêt économique, précise la même source.

S’agissant de la répartition de ces certificats par secteur d’activité, ils ont porté sur le secteur des services avec 179 unités, suivi du secteur commercial avec 90 unités, puis de l’agriculture et de la pêche maritime avec 57 unités, ensuite le secteur du bâtiment et travaux publics (BTP) avec 56 unités, le secteur touristique avec 48 unités et, enfin, l’industrie, avec 8 unités.

Cette région offre de multiples opportunités d’investissement dans différents secteurs d’activités économiques. La région assure des potentialités agricoles et naturelles très intéressantes.

En effet, Dakhla-Oued  Eddahab est caractérisée par un cheptel important et diversifié, de vastes parcours, un climat tempéré sur les bandes côtières et les ressources en eau souterraines mobilisables. Les principales activités agricoles pratiquées dans la région sont l’élevage et les cultures des primeurs. La région dispose également des unités de production avicole, la production en viandes blanches couvre uniquement moins de 20% des besoins de la région.

Dakhla-Oued Eddahab est considérée comme l’une des régions les plus poissonneuses du Royaume, son littoral et sa baie s’étendent sur des distances et superficies importantes respectivement égales à 667 km et 400 km².

La région par sa situation géographique (porte de l’Afrique et sa proximité des Iles Canaries) est devenue le pôle d’attraction incontestable pour un grand nombre de touristes et d’investisseurs convaincus d’un avenir meilleur et d’opportunités prometteuses.

La ville de Dakhla, capitale de la région, jouit d’importants atouts touristiques permettant d’en faire la perle du tourisme des provinces du Sud, notamment sa baie de reconnaissance nationale et internationale, son ensoleillement à longueur d’année, ses plages et sites touristiques divers, et des conditions idéales pour la pratique de différentes activités de sports nautiques.

Articles similaires

EconomieUne

Une production de 416.000 tonnes de betteraves sucrières dans le périmètre de Doukkala

Selon les données dévoilées par Cosumar, en sa qualité d’agrégateur, Le rendement...

EconomieUne

Pêche : Le Maroc au premier rang des producteurs africains

Policy Center for the New South vient de dévoiler un policy brief...

EconomieUne

Carrières : Bientôt un schéma régional pour Casablanca-Settat

Le ministère de l’équipement et de l’eau travaille en ce moment sur...

Economie

Une nouvelle nomination au sein de Lesieur Cristal

Lesieur Cristal vient d’annoncer la nomination d’Imane Belmejdoub en tant que Directrice...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus