Crédit Agricole du Maroc : De nouveaux dispositifs pour lutter contre la sécheresse

Crédit Agricole du Maroc : De nouveaux dispositifs pour lutter contre la sécheresse

Une enveloppe supplémentaire de 1,5 milliard DH de crédits est mobilisée

«Laksiba» a pour finalité d’aider les agriculteurs à sauvegarder leur cheptel et pouvoir acquérir l’orge mis à leur disposition par les services du ministère au niveau des différents souks du Royaume.

En vue d’alléger l’impact du déficit pluviométrique de l’actuelle campagne agricole, Crédit Agricole du Maroc a apporté un nouvel appui financier aux agriculteurs sinistrés. Un ensemble de mesures sont mises en place en concertation avec le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts. Ce dispositif est marqué par la mobilisation d’une enveloppe supplémentaire de 1,5 milliard de dirhams de crédits qui sera déclinée en trois axes.

Trois produits pour répondre aux besoins des agriculteurs

Le premier axe concerne la sauvegarde du cheptel. A cet effet, Crédit Agricole du Maroc a conçu le produit «Laksiba». 500 millions de dirhams seront mobilisés, dans ce sens, permettant aux éleveurs d’accéder aux crédits pour l’achat d’aliments de bétail. Ce produit a pour finalité d’aider les agriculteurs à sauvegarder leur cheptel et pouvoir acquérir l’orge mis à leur disposition par les services du ministère au niveau des différents souks du Royaume. Le Groupe Crédit Agricole du Maroc a également procédé au déploiement de 600 millions de dirhams de prêts dans le cadre du produit «Filaha Rabiiya». Un produit qui tend à financer les cultures printanières. Le Groupe accorde à cet effet aux agriculteurs des financements adéquats pour l’installation et l’entretien de ces cultures, en l’occurrence le maraîchage, la pastèque, le melon, le maïs et le tournesol. Le groupe bancaire débloque par ailleurs un montant de 400 millions de dirhams pour le financement et l’entretien de l’arboriculture. Crédit Agricole déploie à cet effet le produit “Al Ghars”. L’engagement étant de permettre aux bénéficiaires d’assurer l’entretien nécessaire de leurs verges, notamment l’irrigation, l’acquisition de fertilisants et les traitements phytosanitaires.

Un effort salué par l’interprofession agricole

A noter que l’effort engagé par le Groupe Crédit Agricole a été salué fortement par les professionnels du secteur. La Confédération marocaine de l’agriculture et du développement (COMADER) a remercié le groupe bancaire pour l’ensemble des mesures prises pour alléger l’impact du déficit pluviométrique. Le président de la confédération, au nom des 19 présidents des interprofessions agricoles membres de la Comader, a exprimé sa profonde gratitude pour les décisions prises par Crédit Agricole du Maroc en réponse à la demande pressante de la profession agricole. «L’économie de notre pays traverse une période très difficile, et le secteur agricole, doublement impacté par les conditions climatiques et par la pandémie du Covid-19, ne peut se maintenir que grâce à des mesures urgentes et concrètes telles que votre Groupe a pris dans des délais très courts», peut-on relever du président de la Comader. Les interprofessions agricoles membres de la Comader ont réitéré leur mobilisation aux côtés des équipes de Crédit Agricole du Maroc afin d’informer et de diffuser les dispositions prises au profit des exploitants agricoles, notamment les petits agriculteurs.

Une forte mobilisation pour lutter contre le Covid-19

Outre les mesures engagées pour contrer la sécheresse, le Groupe Crédit Agricole du Maroc s’est pleinement inscrit dans l’effort national de lutte contre le Covid-19. En parallèle aux contributions financières allouées au Fonds spécial de gestion du Covid-19, le Groupe a déployé tous ses moyens pour la réussite de l’opération de soutien aux populations vulnérables mise en place sur Hautes instructions royales. Dans ce sens, le Crédit Agricole du Maroc est décidé à déployer ses agences mobiles pour faciliter la distribution des aides octroyées par l’Etat aux populations localisées en milieu rural, notamment dans les zones excentrées. Initialement destinées à accompagner les activités hebdomadaires des souks dans les zones rurales, les 50 agences mobiles du Crédit Agricole du Maroc ont été redéployées afin de permettre aux populations vulnérables du milieu rural situées en zones reculées ou enclavées d’accéder rapidement aux aides financières octroyées par l’Etat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *