Crédit Agricole du Maroc : Une assise financière renforcée malgré la crise

Crédit Agricole du Maroc : Une assise financière renforcée malgré la crise

Le Groupe a fait preuve d’une grande résilience en 2020

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc affiche une résilience financière au titre de l’exercice 2020. A fin décembre 2020, le Produit net bancaire du groupe reste stable comparé à une année plus tôt. Il s’est ainsi établi à 4,08 milliards de dirhams. En parallèle, le Produit net bancaire social s’inscrit en hausse de 4% passant ainsi de 3,8 milliards de dirhams en 2019 à 4 milliards de dirhams en 2020. «Cette progression est essentiellement liée à la bonne tenue des marges d’intérêts, sur commissions et des activités de marché», fait savoir Crédit Agricole du Maroc dans sa communication financière. De même, la capacité bénéficiaire du Groupe ressort positive malgré l’impact de la crise.

Le résultat net consolidé s’est chiffré à 205 millions de dirhams au moment où le résultat net part du groupe a atteint les 266 millions de dirhams. «Hors impact de la contribution de la banque au fonds de soutien de la Covid-19 pour la gestion de la pandémie et le provisionnement supplémentaire au titre du «Forward Looking» en anticipation des risques futurs liés à la conjoncture économique actuelle, le résultat net consolidé (630 millions de dirhams) et le résultat net part du groupe (676 millions de dirhams) affichent des progressions respectives de 2 et 6%», souligne le Groupe bancaire.

L’encours de ses fonds propres consolidés s’est hissé à 13 milliards de dirhams, en progression de 3% en glissement annuel. Le Groupe a, par ailleurs, constitué des provisions au niveau des comptes consolidés, au titre du «Forward Looking». Cette démarche est intervenue en anticipation des risques futurs liés à l’impact de la Covid-19. A cet effet, le coût du risque consolidé s’élève à 1,6 milliard DH à fin 2020, marquant ainsi une hausse de 73% comparé à une année plus tôt. Notons que le Groupe Crédit Agricole du Maroc a fait montre d’une grande mobilisation en 2020 marquée par un contexte pandémique contraignant et des conditions climatiques difficiles.

Le Groupe a dans ce sens adapté son offre aux spécificités de cette conjoncture. Il en découle une progression de 5% de l’encours des crédits distribués à 92 milliards de dirhams contre 88 milliards DH fin 2019.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *