Economie

Crédit Agricole Maroc et Med Milk scellent un partenariat: Près de 20.000 producteurs de lait ciblés

© D.R

L’accompagnement des agriculteurs producteurs de lait est la mission à laquelle s’engagent à réaliser le Groupe Crédit Agricole Maroc et The Meditteranean Milk ( Med Milk).

Un engagement qui vient renforcer les dispositions du Plan Maroc Vert fixées pour le développement du secteur laitier. Les deux parties, qui ont scellé un partenariat, mercredi 23 juillet à Rabat, sous la présidence de Aziz akhannouch, ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, tendent à instaurer un nouveau cadre de travail. Le but étant de mettre à la disposition des petits agriculteurs des moyens de production dans des conditions plus favorables.  En vertu de cette convention, 20.000 producteurs de lait seront ciblés.

Le partenariat porte donc sur le financement des producteurs de lait, agrégés par Med Milk, et ce en vue de répondre à tous leurs besoins. Les conditions déterminées dans ce sens s’articulent autour de l’achat de cheptel, les constructions et équipements des étables et de salles de traite. Le financement concernera, par ailleurs, les soins vétérinaires et aliment de bétail ainsi que l’acquisition de matériel agricole. Les deux parties soulignent dans ce sens que «des conditions préférentielles ont été identifiées pour les bénéficiaires. Le tout est axé sur une procédure simplifiée».

Par ailleurs, la convention conclue entre le Groupe Crédit Agricole Maroc et The Meditteranean Milk vise la bancarisation des producteurs de lait, notamment les petits agriculteurs.
Ceci viendra consolider le rôle que joue le Groupe Crédit Agricole dans le développement agricole et rural au Maroc. Un positionnement qui vient d’être matérialisé par l’élaboration d’un plan stratégique pour la période 2014-2018, et  dont l’enveloppe budgétaire s’élève à 25 milliards de dirhams.  Ainsi, le Groupe Crédit Agricole Maroc œuvre à faire bénéficier les 20.000 producteurs ciblés de produits et services bancaires courants, notamment en termes d’épargne, de retraite, d’hospitalisation, d’assurances et de monétiques. De même, la convention prévoit l’accompagnement des petits agriculteurs à travers Tamwil El Fellah et la banque de l’agriculture solidaire.  

Pour rappel, le secteur laitier est doté d’une feuille de route ambitieuse à l’horizon 2020. Se référant aux objectifs fixés dans le cadre du Plan Maroc Vert, le cheptel bovin laitier devrait croître de 10%, avec une nette amélioration de la part de la race pure de 86%, et ce dans le but d’atteindre 37% de l’effectif bovin laitier.
Pour sa part, la production laitière sera multipliée par 2,3 atteignant d’ici 2020 un volume de l’ordre de 5 milliards de litres.
 

Articles similaires

EconomieUne

Douanes : près de 43,8 MMDH de recettes à fin juin

Les recettes douanières nettes ont atteint près de 43,8 milliards de dirhams...

EconomieUne

Souligné lors du récent conseil d’administration de l’ANDA : L’aquaculture marocaine sur un bon trend

Les principales réalisations accomplies par l’ANDA au niveau des différentes régions littorales...

Economie

Vol domestique : Royal Air Maroc reprend la desserte Rabat-Laâyoune

La desserte aérienne directe entre Rabat et Laâyoune opérée par Royal Air...

Economie

Emballage durable : Smurfit Westrock cotée à la Bourse de New York

Après la Bourse de Londres, Smurfit Westrock plc annonce sa cotation principale...