Crédits bancaires : Plus de 936 milliards de dirhams alloués à fin août

Crédits bancaires : Plus de 936 milliards de dirhams alloués à fin août

Leur encours a progressé de 4,9%

L’encours des crédits bancaires s’est établi à 936,04 milliards de dirhams à fin août. Ils ont ainsi affiché une progression de 4,9% au titre des huit premiers mois de l’année, soit des prêts additionnels de l’ordre de 43,87 milliards de dirhams comparé à la même période de l’année précédente. Cette évolution a été mise en exergue dans le dernier rapport des statistiques monétaires publié par Bank Al-Maghrib. «Par objet économique, l’évolution du crédit au secteur non financier recouvre un ralentissement de la croissance des crédits à l’équipement, une accentuation de la baisse des crédits à la consommation et une légère décélération de la progression des prêts immobiliers, reflétant un repli des crédits à la promotion immobilière et une progression des concours à l’habitat», peut-on relever de Bank Al-Maghrib. Se référant aux statistiques de la banque centrale, les crédits immobiliers affichent une amélioration de 1,7%. Leur encours s’est situé autour de 278,32 milliards de dirhams, soit 4,64 milliards de dirhams de plus par rapport à août 2019.

La ventilation des crédits immobiliers ressort comme suit : les crédits à l’habitat s’établissent à 216,69 milliards de dirhams (+2,2%) dont 9,4 milliards de financement participatif à l’habitat. L’encours de la Mourabaha immobilière ne cesse de se consolider marquant ainsi une appréciation de 43% à fin août. Par ailleurs, le financement de la promotion immobilière affiche un léger repli par rapport à la même période de l’année passée.
Les crédits accordés aux promoteurs immobiliers ont, ainsi, atteint les 58,99 milliards de dirhams, soit 299 millions de dirhams de moins comparé à l’encours alloué une année auparavant. Pour ce qui est des crédits à l’équipement, leur encours s’est chiffré à 184,23 milliards de dirhams, en hausse de 3%. Les crédits à la consommation ont, pour leur part, régressé.
L’encours contracté à fin août ressort à 54,85 milliards de dirhams, en baisse de 2,1%. Les créances en souffrance continuent pour leur part de monter en flèche. Une hausse de 12,8% a été observée à fin août portant ces impayés à 77,36 milliards de dirhams.

Les créances diverses sur la clientèle dépassent, quant à elles, les 134,54 milliards de dirhams, en amélioration de 3,1% par rapport à une année plus tôt. Par secteur institutionnel, les prêts accordés au secteur non financier se sont chiffrés à 813,68 milliards de dirhams, en amélioration de 5,7% par rapport à la même période de l’année passée. Le secteur public a contracté 75,20 milliards de dirhams de crédit à fin août, soit une progression de 6,1%. De cet encours, les administrations locales ont détenu 22,64 milliards de dirhams contre 52,55 milliards de dirhams attribués aux sociétés non financières publiques.

L’encours alloué au secteur privé s’est inscrit en progression. Il a ainsi été consolidé de 5,6% pour atteindre les 738,47 milliards de dirhams dont 388,82 milliards de dirhams alloués aux sociétés non financières privées et 349,64 milliards de dirhams aux ménages.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *