Crédits bancaires : Un encours de 965,34 MMDH à fin novembre

Crédits bancaires : Un encours  de 965,34 MMDH à fin novembre

Affichant une progression de 2,8%

Les crédits à la consommation se sont améliorés de 2,3%. Ils se sont en effet consolidés de 1,26 milliard de dirhams totalisant ainsi un encours de 55,84 milliards de dirhams à fin novembre.

Le crédit bancaire au secteur non financier ressort stable au onzième mois de l’année. C’est ce que l’on peut relever des dernières statistiques monétaires de Bank Al-Maghrib. Le rythme de croissance de ces prêts ressort à 4,1% en novembre 2021, soit un encours de 845,36 milliards de dirhams. Commentant cette évolution, la banque centrale indique «qu’elle reflète une hausse de 4% en novembre après 3,9% en octobre des crédits aux sociétés non financières privées et une augmentation des prêts aux ménages de 5%». A fin novembre 2021, les crédits contractés par le secteur privé ont atteint les 769,92 milliards de dirhams, en appréciation de 32,63 milliards de dirhams par rapport à l’encours atteint à la même période de l’année précédente.
De cet encours, 402,28 milliards de dirhams ont été accordés aux sociétés non financières privées.
Les crédits des ménages ont atteint sur ladite période les 367,64 milliards de dirhams. En ce qui concerne le secteur public, les crédits contractés ont atteint à fin novembre les 75,43 milliards de dirhams. De cet encours, 24,76 milliards de dirhams ont été détenus par les administrations locales au moment où les crédits contractés par les sociétés non financières publiques ont atteint les 50,66 milliards de dirhams.

Une évolution positive des crédits immobiliers

Dans le détail, les crédits bancaires ont atteint au titre des onze premiers mois de l’année 2021 un encours de 965,34 milliards de dirhams, en amélioration de 2,8%, soit un encours additionnel de 26,63 milliards de dirhams. De ce fait, les crédits immobiliers ont affiché un accroissement de 2,8%. Leurs encours s’est établi, dans ce sens, à 289,43 milliards de dirhams dont 232,08 milliards de dirhams de crédits à l’habitat et de 53,96 milliards de dirhams de crédits aux promoteurs immobiliers. Ces derniers continuent d’afficher une baisse de 4,7% perdant ainsi 2,64 milliards de dirhams de leur encours en glissement annuel. Pour ce qui est des crédits à l’équipement, leur encours a atteint les 177,82 milliards de dirhams, en baisse de 1,4% comparé à la même période de l’année précédente. Les crédits à la consommation se sont pour leur part améliorés de 2,3%. Ils se sont en effet consolidés de 1,26 milliard de dirhams totalisant ainsi un encours de 55,84 milliards de dirhams à fin novembre. Pour ce qui est des créances en souffrance, elles se sont chiffrées à 84,79 milliards de dirhams, en hausse de 5,7%.

Des financements participatifs de près de 19 MMDH

A fin novembre 2021, le financement participatif s’est inscrit en hausse de 46,4% par rapport à la même période de l’année précédente. L’encours global s’est ainsi établi à 18,86 milliards de dirhams marquant un encours additionnel de 5,97 milliards de dirhams en glissement annuel. Le financement participatif à l’immobilier représente une grande partie de ces financements. Au onzième premier mois de l’année 2021, les banques participatives marocaines ont distribué 15,96 milliards de dirhams de crédit «Mourabaha immobilière» contre 11,56 milliards de dirhams à fin décembre 2020, soit 4,94 milliards de dirhams de crédits supplémentaires comparé à la même période de l’année précédente.

Le financement participatif à l’immobilier a vu dans ce sens son rythme s’accélérer à 44,9% par rapport à novembre 2020. La même cadence a été observée au niveau du financement participatif à la consommation ayant marqué à fin novembre 2020 une ventilation positive de l’ordre de 19,8%. A cet effet, le financement participatif à la consommation a culminé à 1,13 milliard de dirhams gagnant en glissement annuel 187 millions de dirhams. Quant au financement participatif à l’équipement il marque une croissance remarquable aux onze premiers mois de l’année 2021. La banque centrale fait ressortir une progression de 92,3% en glissement mensuel. Son encours s’est ainsi établi à 1,13 milliard de dirhams à fin novembre 2021. Bank Al-Maghrib dresse dans ces statistiques un panorama du compte de patrimoine des banques et fenêtres participatives. Ce compte s’établit à 22,17 milliards de dirhams, en progression de 38,1% par rapport à la même période de l’année précédente.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *