Crédits bancaires : Une croissance de 5,2% relevée à fin novembre

Crédits bancaires :  Une croissance de 5,2% relevée à fin novembre

Leur encours s’est établi à 938,7 milliards de dirhams

938,70 milliards de dirhams, tel est l’encours global des crédits bancaires à fin novembre 2020. Ces prêts affichent une croissance de 5,2% en glissement annuel, et ce après 4,3% le mois précédent. C’est ce que l’on peut relever des dernières statistiques de Bank Al-Maghrib qui note par la même occasion une progression de 4,7% des prêts alloués au secteur non financier.

«Cette évolution traduit la décélération de la croissance des prêts aux sociétés non financières privées de 6,9% à 6%, l’accélération de la progression des crédits aux ménages de 2,3% à 2,7% et de celle aux sociétés non financières publiques à 4,4% après 4%», peut-on lire de la publication de la banque centrale. Se référant à Bank Al-Maghrib, la ventilation par objet économique des crédits alloués au secteur non financier fait ressortir une décélération de la croissance des facilités de trésorerie. Leur rythme est ainsi passé de 10,8% à 9%. La banque centrale note également une accentuation de la baisse des crédits à la consommation de 2,9% à 3,3%.

L’encours y afférent s’est situé autour de 281,67 milliards de dirhams. On relève dans ce sens 220,57 milliards de dirhams de crédits à l’habitat dont 10,7 milliards de dirhams de financement participatif à l’habitat ainsi que 56,61 milliards de dirhams de crédits accordés aux promoteurs immobiliers. Les prêts à l’équipement ont par ailleurs vu leur rythme de progression en stagnation. La ventilation relevée à fin novembre est estimée à 1,5% pour un encours de 182,47 milliards de dirhams.

Les prêts à la consommation se sont établis au onzième mois de l’année autour de 54,58 milliards de dirhams, en retrait de 3,3%. S’agissant des créances en souffrance, Bank Al-Maghrib fait ressortir une accélération de leur rythme de progression annuelle passant ainsi à 14,7% en novembre après 14,3% en octobre. Ces créances se sont en effet chiffrées à 80,17 milliards de dirhams, en consolidation de plus de 10 milliards de dirhams par rapport à la même période de l’année passée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *