EconomieHigh-TechUne

Cyber Security Day : Franc succès de la première édition au Maroc

Le Cyber Security Day est le 1er colloque entièrement dédié à l’état de l’art, aux enjeux et aux défis liés à la cybersécurité.

Cet événement a eu pour objectif de partager les retours d’expérience et les feedbacks sur la thématique fédératrice de la cybersécurité.

Les enjeux et les perspectives d’une résilience numérique au Maroc ont été au cœur de la première édition de l’événement «Cyber Security Day». Cet événement, organisé par Cyberforces en partenariat avec le cabinet de conseil Wavestone, a permis de rassembler plusieurs invités de renom pour débattre et échanger autour de la question de la résilience numérique des institutions privées et publiques. L’objectif étant de partager les retours d’expérience et les feedbacks sur la thématique fédératrice de la cybersécurité. «Le Cyber Security Day est le 1er colloque entièrement dédié à l’état de l’art, aux enjeux et aux défis liés à la cybersécurité. L’événement, qui est à sa 1ère édition et qui rassemble des experts et des acteurs de renom, sera dupliqué dans les années à venir », indique dans ce sens Reda Bakkali, président-directeur général du Groupe Ineos Cyberforces, organisateur de l’événement.

Reda Bakkali n’a pas manqué de rappeler que le monde avait désormais franchi la barre symbolique des 1.000 milliards de dollars, soit 1 % du PIB mondial. «La cybersécurité est désormais devenue un sujet global et transversal qui impose un véritable changement de paradigmes. Le Maroc, pays en plein essor sur la scène numérique, joue un rôle continental en termes de cybersécurité», souligne le responsable. Et de poursuivre «le Royaume a modernisé son infrastructure et a accentué sa résilience en matière de cybersécurité. Cependant, le Maroc demeure, selon Interpole, le pays africain qui a, cette année, subi le plus de cyberattaques». Cet événement a également connu la participation des représentants de l’International Data Corporation. Lors de son intervention, Shilpi Handa, Associate Research Director de l’institution, a partagé plusieurs chiffres intéressants autour de la ventilation des cyber-attaques au Maroc et en Afrique. «Beaucoup de pays africains, dont notamment le Maroc, le Kenya et l’Afrique du Sud, restent massivement sujets à des cyberattaques de tout genre.

Le secteur public, celui des banques, mais aussi celui des télécoms et de l’industrie, demeurent les secteurs les plus visés par les cyberattaques. En février dernier, les banques marocaines avaient alerté leurs clients au sujet d’éventuelles attaques de phishing par SMS», indique-t-elle. Parmi les solutions retenues à la suite de cette présentation, une meilleure répartition du budget réservé à la sécurité cloud, mais aussi une plus grande consolidation de ce budget, avec un investissement plus important dans le développement de l’infrastructure doublé d’un meilleur mix des technologies existantes, notamment à l’ère de l’intelligence artificielle et l’utilisation d’un langage métier plus précis.

Pour sa part, Frédéric Goux, Cyber Security Partner auprès de Wavestone, est revenu sur la note de maturité globale qui a été sujette, cette année, à une hausse de 3 points par rapport à 2022, passant ainsi à 49 sur 100 en 2023. «Aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises et d’acteurs publics ont pris conscience de l’importance de se prémunir contre les cyber-attaques et commencent à consacrer pas moins de 5 % de leur budget IT à la cybersécurité dont les attaques restent essentiellement opportunistes, puisqu’elles visent surtout les petites structures et sont suivies de menaces de diffusion publique des données », a-t-il affirmé. Il est à noter que les panélistes présents ont été unanimes pour dénoncer la complexité des systèmes et des process informatiques.

De même, plusieurs réflexions, keynotes et retours d’expérience autour notamment de l’implantation d’un malware au sein d’un organisme d’intérêt vital ont pu également être partagés avec l’auditoire.

Articles similaires

ActualitéUne

Diplomatie: La France propose au Maroc un partenariat « d’avant-garde » pour les 30 ans

La France veut un partenariat avec le Royaume sur le long terme....

AutreEconomieUne

Loi de Finances 2024 : Les nouvelles dispositions fiscales expliquées aux opérateurs du Nord

La réforme de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) constitue l’une...

Economie

Créativité : SoGé révèle à Casablanca les 3 lauréats de la compétition Kayn L’Flow

SoGé, une banque 100% en ligne, a dévoilé, jeudi dernier à Casablanca,...

SociétéUne

Pour une période de 20 ans : Casablanca cherche un gestionnaire pour son centre de valorisation des déchets

Caractérisés par une forte humidité (65 à 70%), les déchets ménagers sont...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus